"Apocalypse : la Première Guerre mondiale" : une série de cinq épisodes pour la télévision

agrandir Le nombre de prisonniers de guerre croît durant le conflit, passant de quelques centaines de milliers de soldats en 1915 à près de 6,6 millions en 1918. Ici, des prisonniers allemands aux mains des Français.
Le nombre de prisonniers de guerre croît durant le conflit, passant de quelques centaines de milliers de soldats en 1915 à près de ,6 millions en 1918. Ici, des prisonniers allemands aux mains des Français. © ECPAD
Le nombre de prisonniers de guerre croît durant le conflit, passant de quelques centaines de milliers de soldats en 1915 à près de 6,6 millions en 1918. Ici, des prisonniers allemands aux mains des Français.
Le nombre de prisonniers de guerre croît durant le conflit, passant de quelques centaines de milliers de soldats en 1915 à près de ,6 millions en 1918. Ici, des prisonniers allemands aux mains des Français. © ECPAD

Programmé le 18 mars 2014, le documentaire, Apocalypse : la Première Guerre mondiale, diffusé sur France 2, à 20 h 45 , revient sur l’histoire et le contexte de la Grande Guerre, à l'occasion du centenaire du conflit.

Cinq épisodes pour raconter la Grande Guerre ! Signés Daniel Costelle et Isabelle Clarke, déjà auteurs de deux documentaires qui ont fait date sur France 2 : Apocalypse, la Deuxième Guerre mondiale, et Apocalypse Hitler.

Les quatre premiers épisodes sont diffusés deux par deux, les mardis 18 et 25 mars 2014, le cinquième est proposé le 1er avril 2014, et suivi d’un débat au château de Versailles, où fut signé le célèbre traité consacrant la défaite de l’Allemagne et le redécoupage de l’Europe.

►Vidéo. Interview d’Isabelle Clarke et Daniel Costelle, réalisateurs du documentaire : Apocalypse : la Première Guerre mondiale. Source : France 2.

Les deux réalisateurs ne se sont pas arrêtés au conflit franco-allemand, élargissant leur propos à l’ensemble des champs de bataille, jusqu’aux confins de l’empire ottoman et de l’Afrique. Aussi, leur documentaire regorge d’archives inédites, exhumées dans des cinémathèques bulgares, américaines, ou australiennes.

Cette nouvelle série reprend les principes des précédentes : des images colorisées, un commentaire très « langage parlé », dit en voix off par l’acteur Mathieu Kassovitz, et un résumé du conflit d’abord destiné aux jeunes générations.

Voilà qui laissera sans doute sur leur faim ceux qui connaissent déjà bien l’histoire de la Première Guerre mondiale, d’autant que nombre d’épisodes font toujours l’objet de controverses entre spécialistes.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières