Six façons de conserver l’élan des JMJ

agrandir Six façons de conserver l’élan des JMJ
© Kasia Strek / Ciric
Six façons de conserver l’élan des JMJ
© Kasia Strek / Ciric

Que faire pour que le feu déclenché lors des JMJ ne s’éteigne pas dans le retour à la vie quotidienne ? Le père Thomas Poussier, du diocèse d’Aix-en-Provence, propose six clés aux jeunes pour incarner la flamme des JMJ.

À lire aussi

sur pèlerin

À propos de l'article

  • Publié par :P. Thomas Poussier
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    26 août 2016

Faire mémoire

« Plus rien ne sera comme avant à mon retour ». Un mois après les JMJ, que reste-t-il des grâces que vous avez reçues à Cracovie ? Qu’est-ce que ces moments forts ont changé en vous ? S’il ne faut surtout pas sombrer dans la nostalgie des JMJ, il est nécessaire d’en faire mémoire pour aller de l’avant et mettre en pratique les enseignements reçus !

Lors de la veillée de prière avec les jeunes sur le Campus Misericordiae, le pape François appelait les JMJistes à cinq actions :

Quitter la peur.

Quitter son canapé pour marcher.

Accepter ses limites et vouloir se convertir.

Prendre les bonnes chaussures pour marcher.

Construire des ponts.

>>> Retrouvez le texte prononcé par le pape François lors de la veillée de prière avec les jeunes sur le Campus Misericordiae le samedi 30 juillet 2016 <<<

Prendre un engagement régulier avec Dieu

Prière régulière, participation régulière à la messe du dimanche, confession régulière, accompagnement spirituel, etc.

Aux JMJ, nous avons vécu un moment extrêmement fort, mais l’effet doit se vivre au quotidien, dans ce qu’il y a de plus banal : les études, la vie professionnelle, la vie de famille. La flamme des JMJ doit souffler chaque jour. Pour cela, il n’y a pas de secret : tout réside dans la régularité de notre engagement avec Dieu. C’est dans celle-ci que la foi se tient jour après jour.

Prendre un engagement pour moi

Choisir ma filière professionnelle, commencer une activité, renoncer à une pratique qui ne me tire pas vers le haut, réfléchir à ma vocation, etc.

Comment avancer sur notre chemin de vie si nous ne prenons pas de temps pour nous ? Chacun a besoin de moments personnels pour se ressourcer et être disposé à se poser les questions fondamentales qui guident son existence.

Prendre un engagement pour les autres

Se mettre au service des autres, s’engager dans une association ou dans sa paroisse, reconsidérer ses relations (amoureuse, amicales, familiales), faire preuve d’une attention particulière pour une personne dans sa famille ou ses amis – par exemple, en s’engageant à appeler une fois par semaine sa grand-mère …

Vous pouvez vivre dans un esprit de charité grâce à ces exemples, largement accessibles à tous.

Choisir un verset biblique comme nourriture

Cela peut être un verset qui vous a marqué pendant les JMJ, par exemple l'une des Béatitudes. Tous les jours, éveillez-vous avec cette parole, elle finira par s’ancrer en vous.

Accompagner chaque jour d’un « mot-clé »

« Joie », « espérance », « rigueur », « persévérance », « gentillesse », « paix », « sérénité », « réconfort », « consolation », « confiance en moi », « être moi-même », « goût de vivre », etc. Les mots d’ordre ne manquent pas. Choisissez-en un pour accompagner votre journée !

Gare au trou d’air !

Si vous avez l’impression d’avoir un vide dans votre vie, que Dieu n’est plus près de vous, que votre prière est superficielle… pas de panique ! Ne craignez pas le « trou d’air » qui peut survenir. S’il ne s’est pas encore produit, ce vide arrivera tôt ou tard. Après un événement aussi intense, il est tout à fait normal d’être perturbé par un retour dans la vie quotidienne. Reste que c’est justement dans ce quotidien que le Christ nous invite à vivre. La clé réside dans la persévérance et la fidélité.

 

▶ Vidéo. Retrouvez la krakobox de Pèlerin, tournée chaque jour des JMJ à Cracovie !

 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 avril 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières