Entreprise : mieux intégrer les personnes handicapées

agrandir David Levoir, handicapé moteur, travaille dans une usine de boîtiers en plastique à Fussy (Cher).
David Levoir, handicapé moteur, travaille dans une usine de boîtiers en plastique à Fussy (Cher). © Valérie Couteron
David Levoir, handicapé moteur, travaille dans une usine de boîtiers en plastique à Fussy (Cher).
David Levoir, handicapé moteur, travaille dans une usine de boîtiers en plastique à Fussy (Cher). © Valérie Couteron

Jean-Marie Barbier, président de l'Association des paralysés de France (APF), estime que la loi du 11 février 2005 en faveur de l'insertion professionnelle des personnes handicapées « va dans le bon sens », et Il suggère 3 mesures pour son application.

À propos de l'article

  • Créé le 18/05/2010
  • Modifié le 06/01/2014 à 12:00
  • Publié par :Antoine Dhulster
  • Édité par :Gilles Donada
  • Publié dans Pèlerin
    6642, du 18 mars 2010

1. Renforcer la présence de Pôle emploi dans les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Elles sont conçues pour simplifier l’accès aux prestations sociales, aux formations et à l’emploi. Mais les équipes de Pôle emploi ne sont pas présentes dans toutes ces MDPH.

2. Réformer l’Allocation aux adultes handicapés (AAH). Elle est calculée en fonction des revenus engrangés sur une année et n’est plus versée si les ressources dépassent 8 179 € sur cette période. Cela fragilise les personnes handicapées qui, souvent, multiplient les contrats précaires. Elles peuvent donc travailler durant plusieurs mois et dépasser le plafond annuel, puis ne plus toucher de salaire et connaître des difficultés financières. Calculons l’AAH sur trois mois et non plus sur un an.

3. Accélérer l’application des mesures pour l’embauche dans les entreprises de moins de 250 salariés. La loi prévoit qu’elles emploient au moins 6 % de personnes handicapées sous peine de sanctions financières. Mais l’État vient de leur accorder un délai de six mois pour respecter la loi… »

Handicap et emploi : les chiffres du ministère

- 1,8 million de personnes reconnues administrativement comme handicapées en France.
- 9,6 millions de personnes concernées par une situation de handicap, même temporaire.
- 24 500 personnes handicapées travaillent dans des centres spécialisés contre 233 000 en milieu ordinaire.
- 55 % des handicapés ont un niveau d’étude équivalent au brevet des collèges.

Sources chiffres: Dares.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 14 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières