"Légume vert", une belle leçon de vie

agrandir "Légume vert", une belle leçon de vie
© Pascal Redoutey
"Légume vert", une belle leçon de vie
© Pascal Redoutey

L'auteur du livre Légume vert, Philippe Vigand est paralysé des pieds à la tête depuis vingt ans et ne s'exprime que par battements de paupières. Malgré ce lourd handicap, il continue d'avancer avec le soutien de sa famille.

À propos de l'article

  • Créé le 30/05/2013
  • Modifié le 30/05/2013 à 14:00
  • Publié par :Isabelle Marchand
  • Édité par :Marine Bisch

Atteint depuis vingt ans d'un locked-in syndrome qui le paralyse et le prive de parole, Philippe Vigan, marié et père de trois enfants, raconte, par paupière et par ordinateur interposés, comment il cultive l'optimisme pour continuer à avancer.

Dans son journal de bord constitué de courtes chroniques, il évoque, à 55 ans, son quotidien, son rôle de père et l'engagement de tous ceux - épouse, membres de sa famille, aides-soignants - qui l'accompagnent jour après jour. Une leçon de vie.

■  Légume vert de Philippe Vigand, Éd. Anne Carrière, 150 p. ; 14,90 €€.

■ L'avis des membres du jury du prix Pèlerin du Témoignage 2011

■ Isabelle Lengaigne, 54 ans, pharmacienne, Roubaix (59)
Philippe Vigand , 55 ans, est atteint depuis vingt ans du « locked-in syndrom ». Il évoque avec une grande finesse et un humour  décapant les difficultés qu’'il doit surmonter : le regard des autres, les déplacements qui sont toujours une aventure. Mais surtout, il se réjouit de petites choses : l’'immersion dans un bain chaud, la caresse d’'un enfant, l’'orange pressée du matin…. Entouré de sa femme, de ses enfants, de fidèles soignants, il cultive la vie avec un optimisme qui force l’'admiration et nous oblige à remettre à niveau nos petits problèmes !

■ Anne Charreau., 49 ans, vétérinaire, Blois (41)
Bien écrit, dans un style clair et plaisant à lire, ce livre est une magnifique leçon de vie. L'auteur nous fait entrer dans ce monde difficile qu'est le handicap, ni de façon pleurnicharde ou désespérée, mais avec au contraire beaucoup d'humour. Je ne peux que dire "chapeau" à ce grand monsieur. Avis à toutes les personnes qui se plaignent sans cesse : lisez ce livre !

■ Arlette, retraitée d'un service de marketing, Aix-en-Provence (13)
Témoignage plein d'humour et d'optimisme. L'auteur nous prouve qu'être atteint de la maladie du « locked-in syndrom », n'est pas une fin en soi. Et qu'avec plein d'astuces on peut avoir une vie acceptable, si tant est qu'être sur un fauteuil roulant, sans espoir d'en sortir, est acceptable. Ce témoignage donne la pêche, nous fait sourire. L'écriture est rapide. La pensée va aussi vite que l'écriture, et nous fait vivre le quotidien de l'auteur, qu'il tourne parfois en dérision. Une leçon de vie.

■ Christian Cappe, 47 ans, chirurgien-dentiste, Draveil (91)
Le récit de Philippe Vigand pétille d'humour et suscite l'émotion. De lecture agréable, il génère la sympathie et finalement une conversion du regard sur le handicap. Philippe goûte à la vie à sa façon, au travers d’'un corps certes diminué mais avec tout son cœœur et un mental d’acier. Je ressens une profonde admiration pour ce parcours...

■ Christine Raiffaud, 48 ans, animatrice, Landeronde (85)
Quelle vitalité dans ce récit, quelle leçon d'optimisme pour nous, les valides, qui nous plaignons si souvent ! Mais dommage de ne pas avoir tout le contexte d'écriture.

■ Colette Richard, 52 ans, directrice d’'école, Heiligenberg (67)
Ce récit grave et drôle à la fois remet les choses à leur juste place et invite à considérer la personne handicapée d’'abord comme une personne. D’'une façon générale, la vérité d’'une personne ne se trouve pas à la surface. Je l’'ai dévoré d’'une traite, non sans gratifier mon entourage de nombreux extraits lus à haute voix.

■ Daniel Crozat, 46 ans, responsable administratif en lycée, Cressenssac (46)
Témoignage revigorant sur une maladie assez peu connue, décrite avec dignité et humour. La force de ce texte nous fait comprendre comment passer outre le handicap, même profond. Sans tomber dans le misérabilisme ce syndrome nous est expliqué lucidement. Écriture sobre mais dans un style efficace et déluré.

■ Martine Davodeau, 57 ans, retraitée de l’'enseignement, Morlaix (29)
J'ai choisi Légume vert car, malgré la difficulté de sa situation, l'auteur parvient à nous faire sourire et même rire ! Je repense au moment où il va au supermarché avec sa fille. De plus, dans une époque où l’'on évoque souvent l'euthanasie, son témoignage est d'une grande force et montre que la vie est un cadeau dont il faut savoir profiter. Bravo aussi d'avoir réussi à conserver son rôle d'époux et de père.

■ Jean-Charles Vaultier, 67 ans, retraité administratif, Montivilliers (76)
Quelle leçon de vie nous donne Philippe Vigand ! Un hommage aussi à tous ceux qui l'accompagnent régulièrement, en admirant son optimisme.

■ Monique Guillaume, 58 ans, documentaliste en lycée, Château-Thierry (02)
Témoignage tonique et décapant . J’'ai aimé l'’humour et la légèreté de ce récit même s’'il cache une profonde tragédie. La distance prise avec une maladie si invalidante est étonnante.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 21 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières