Mireille Dumas, productrice et animatrice : "Intouchables prend le handicap à bras-le-corps"

agrandir Mireille Dumas
Mireille Dumas © Chauveau / SIPA
Mireille Dumas
Mireille Dumas © Chauveau / SIPA

La comédie Intouchables s'inspire du témoignage de Philippe Pozzo di Borgo, tétraplégique, dans son livre Le Second Souffle dans lequel il raconte son amitié avec Abdel Sellou, l'aide à domicile qui l'accompagne au quotidien. Mireille Dumas, qui les a rencontrés en 2001, revient sur l'origine du film.

À propos de l'article

  • Créé le 14/12/2011
  • Modifié le 28/02/2014 à 12:00
  • Publié par :Joséphine Lebard
  • Édité par :Marine Bisch
  • Publié dans Pèlerin
    6727 du jeudi 03 novembre 2011

Pèlerin. En 2001, vous recevez dans « Vie privée, vie publique » Philippe Pozzo di Borgo et Abdel Yasmin Sellou. Comment avez-vous entendu parler de leur histoire ? 
Mireille Dumas. Par le livre, Le second souffle, que Philippe Pozzo di Borgo venait de publier. L’ouvrage parlait de sa vie après l’accident, de la mort de sa femme emportée par un cancer. C’est en préparant l’émission que nous avons fait connaissance avec Abdel. Il y avait une vraie histoire à raconter : cette relation incroyable entre un aristocrate et un jeune homme d’un milieu très modeste.

Quel était votre propos ? 
La rencontre de deux personnes qui n’auraient jamais dû se connaître. Philippe et Abdel, c’est « La tête et les jambes » ! Au sens où Philippe est plus du côté de l’intellect, de la culture. Abdel, lui, apporte sa force physique. Lorsqu’il porte Philippe : il prend littéralement le handicap à bras-le-corps ! Mais il n’est pas dans la compassion. Et puis il y a cet incroyable humour entre eux. À chaque fois, c’est Abdel qui allume la mèche du rire. Il apporte la transgression à un homme qui évolue dans un milieu classique. Philippe, lui, ouvre à Abdel d’autres horizons. Et chacun s’enrichit au contact de l’autre.

Que peut apporter une telle histoire au téléspectateur ? 
Elle prône l’ouverture aux autres et montre tous les possibles de la rencontre. Le mélange des cultures et des milieux sociaux constitue une vraie richesse. L’expérience de Philippe et Abdel nous dit aussi quelque chose sur le handicap : elle nous propose une réflexion sur l’accompagnement, sur son importance. Elle démontre enfin que, tant qu’il y a la volonté de vivre, tout est possible.


film Intouchables

Retrouvez dans Pèlerin n°6727 du jeudi 03 novembre 2011, une analyse de quatre pages sur le film Intouchables "Touchants Intouchables" avec une interview de Mireille Dumas et de Nathalie Renard, psychologue et directrice d'un service d'auxiliaires de vie à Nice qui nous raconte la relation entre les auxiliaires de vie et les personnes handicapées.

► Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale). 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières