Ouvrir notre église pour mieux accueillir

agrandir Ouvrir notre église pour mieux accueillir
© Photo Feats / Adobe Stock
Ouvrir notre église pour mieux accueillir
© Photo Feats / Adobe Stock

Prier, soutenir, vivifier,  diffuser, coopérer, partager... Cette semaine, Pèlerin vous propose 6 idées pour dynamiser votre paroisse avec les outils pour y parvenir. Par exemple : maintenir son église ouverte pour accueillir les visiteurs. Un beau défi !

À propos de l'article

  • Publié par :Christophe Chaland
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    7071 du 7 juin 2018

L'enjeu

  • Les très nombreuses églises et chapelles présentes dans les villes, les villages et les campagnes françaises constituent un patrimoine de proximité omniprésent. Il revient le plus souvent aux communautés chrétiennes locales, aux paroisses, de le faire vivre, en collaboration avec les municipalités, qui en sont généralement propriétaires.
  • La tâche est parfois lourde pour ces communautés dont les forces diminuent. Mais elle est exaltante !
  • Maintenir une église ouverte, y faire le ménage, la fleurir, c'est accueillir le visiteur, lui offrir un espace d'intériorité, et témoigner que la foi qui a motivé les bâtisseurs de cet édifice est toujours vivante.

Le chiffre

40 000 C'est, au bas mot, le nombre d'églises et de chapelles appartenant aux communes françaises. Il faut y ajouter près de 2 000 églises, propriétés des diocèses.

(Source : conférence des évêques de France.)

image_0006_0007

© Olivier Balez

Demandez le code !

Le code QR, que l'on voit sur des produits de consommation ou produits culturels, existe aussi pour les églises. Apposé sur une plaque à l'extérieur, il permet d'accéder, via Internet, à des informations sur leur histoire, leur architecture, les œuvres d'art qu'elles contiennent, même en dehors des heures d'ouverture. Il suffit de le scanner avec un téléphone mobile. La dynamique association « Églises ouvertes » fournit cette plaque et son mode d'emploi à ses adhérents, parmi beaucoup d'autres supports (Livre d'or, bannières, table d'accueil...).

À découvrir sur le site eglisesouvertes.be, dans l'onglet ''Nos publications'', rubrique ''Matériel d'accueil'' .

Le gardien des clés

Tout commence là : pour laisser une église ouverte, il faut un gardien des clés. Il revient au curé de la paroisse de le (les) désigner. Afficher les horaires d'ouverture de l'église, c'est encore mieux. Le maire peut affecter un budget à la rémunération d'un gardien, avec l'accord du curé.

Et les vols ? « L'essentiel sont effectués dans des églises fermées », dit le P. Raphaël Collinet, du diocèse de Liège (Belgique), engagé pour la cause de l'ouverture des églises.

Aux chandelles ou en musique

Entre le 30 juin et le 7 juillet 2018, les communautés participant à la ''Nuit des églises", une initiative des évêques de France, ouvrent leur église aux promeneurs et touristes, un ou plusieurs soirs de cette semaine. Elles leur proposent un accueil et des activités gratuites : visites aux chandelles, visites guidées, concerts, expositions, lectures…

Où se renseigner ? Sur le site internet de la "Nuit des églises"

Un livret pour se laisser guider

Comment conduire le visiteur d'une église à une expérience intérieure ? L'écrivaine et journaliste Gaële de La Brosse est familière des chemins de pèlerinage et des chercheurs de sens qui les arpentent. Elle a conçu et écrit un élégant livret, « 10 clés pour cheminer en ce lieu », à acheter par la paroisse ou le sanctuaire et à mettre à disposition dans l'église. À partir de ce que le visiteur perçoit, l'auteure l'achemine délicatement vers une expérience méditative et, s'il veut, de prière.

Rens. : Bayard-Service Ouest, tél. : 02 99 77 36 36. ou www.cheminer-dans-un-sanctuaire.com. 595 € les 500 ex., port compris.

Les deux premières pages du livret peuvent être personnalisées au gré de l'acheteur (à partir de 1 000 ex.)

Encourager la prière

Une église où l'on prie est vivante ! Laisser en évidence un cahier où le visiteur peut écrire, constitue une invitation. Prier dans l'église, seul ou à plusieurs, reste le moyen le plus naturel de l'habiter. En journée, penser à commencer une réunion de mouvement ou d'équipe animatrice à l'église plutôt que dans une salle paroissiale attenante.

Comment aider ? L'association « Les priants des campagnes » soutient nombre d'initiatives. Elle édite un livret d'une vingtaine de prières très accessibles. À commander sur priantsdescampagnes.org

On a essayé !

image_0006_0008

Colette Lemaire, directrice d'école à la retraite, adjointe au maire de Zudausques (Pas-de-Calais).

En 2014, nous n'avions presque plus de messes dans notre village, intégré à une paroisse de la ville voisine, Saint-Omer. Nos deux églises abritent des peintures et des céramiques réalisées dans les années 1950 par François Mes, artiste et moine de l'abbaye de Wisques, toute proche. C'est la question de leur avenir qui nous a mis en mouvement. Nous avons décidé de rénover nos églises et, d'abord, de les ouvrir, en nous appuyant sur le réseau « Églises ouvertes ».

La charte de cette association, très développée en Belgique, prévoit l'ouverture de l'église un certain nombre de jours, entre juin et septembre. Une quinzaine de personnes sont impliquées. Notre église se trouve sur la via Francigena, qui va jusqu'à Rome. Les pèlerins témoignent maintenant de leur passage dans le livre d'or prévu dans la charte d'« Églises ouvertes ». Et c'est grâce à la collecte de fonds de la chorale laïque du village que nous payons la cotisation à « Églises ouvertes » ! Aujourd'hui, nous avons une messe par mois, et c'est un événement festif. »

Vos commentaires

1 Commentaire Réagir

ouverture des églises

penelope 07/06/2018 à 11:24

Cela serait beau, même magnifique... Nous avons déjà tenté, mais en vain, c'est une utopie. Dans une de nos églises que le prêtre ouvre chaque matin, le tronc des bougies à été arraché, une vierge dorée à été dérobée... Rien n'est respecté. Les ... lire la suite

Paru le 21 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières