Les piliers de la République

agrandir Façade du palais de l'Elysée, côté jardin.
Façade du palais de l'Elysée, côté jardin. © Laurent. T. / Wikipedia / CC
Façade du palais de l'Elysée, côté jardin.
Façade du palais de l'Elysée, côté jardin. © Laurent. T. / Wikipedia / CC

Catherine Lalanne, rédactrice en chef à Pèlerin, nous emmène à la découverte des Journées européennes du patrimoine et du Palais de l’Elysée. Sauvegarder, préserver, fortifier, des mots qui ont tout leur poids en cette période. Explications.

Dossier

Nos éditos

Les éditos d'Anne Ponce

À lire aussi

À propos de l'article

  • Créé le 17/09/2014
  • Publié par :Catherine Lalanne
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6877, du 18 septembre 2014

Je ne me rends jamais à Étretat sans aller saluer un vieil ami : le chêne d’Allouville-Bellefosse. En plein cœur du pays de Caux, cet arbre légendaire, qui a vu défiler les armées de Guillaume le Conquérant, abrite deux minuscules chapelles dans son tronc creusé par les siècles.

Classé monument historique, le vénérable colosse mêle la puissance du végétal à la beauté de l’architecture sacrée.

Son. Ecoutez l’édito de Catherine Lalanne.

 

À un tout autre niveau, l’inscription en juin 2014 au patrimoine de l’humanité, de la grotte Chauvet – reliquaire des plus anciennes peintures rupestres connues à ce jour – illustre, elle aussi, l’alliance étroite entre le milieu naturel et le génie humain.

Ce compagnonnage intime entre la peinture, l’architecture, la sculpture et l’environnement minéral, champêtre ou maritime est le thème des Journées européennes du patrimoine 2014.

« Patrimoine culturel, patrimoine naturel » : des millions de visiteurs vont découvrir, ce week-end, monuments et œuvres d’art dans leurs écrins de verdure.

La terre est notre bien premier. Sans respect de ses richesses, point de civilisation qui dure.

À la rédaction de Pèlerin,nous sommes conscients depuis longtemps de la belle histoire d’amitié qui unit les paysages et les hommes.

Depuis bientôt vingt-cinq ans, notre concours « Un patrimoine pour demain » soutient les acteurs de nos régions qui restaurent chapelles de montagne, oratoires et croix
des chemins, moulins et lavoirs de nos campagnes.

Sauvegarder, préserver, fortifier, ces mots associés au passé résonnent étrangement avec l’actualité de la rentrée, vous ne trouvez pas  ? Les murs du palais de l’Élysée ont grand besoin d’être colmatés, car des confidences désastreuses traversent ses parois lézardées.

La dignité de son hôte, gravement endommagée, nécessite d’être restaurée. Sans parler de la fonction ministérielle qui demande à être redorée, ni de certains élus qui doivent être fortifiés d’urgence dans leur devoir d’exemplarité.

En ces Journées du patrimoine, les piliers de la République exigent d’être redressés. Car, sans nature préservée, point de culture, mais sans démocratie étayée, sans pacte républicain renforcé, pas de confiance ni d’espérance pour les Français !

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières