Le chaman qui dort en vous

agrandir En librairie, le marché du bien-être explose. Les éditeurs multiplient les manuels de psychologie positive. Jamais la recherche de la sérénité n’a fait autant parler d’elle.
En librairie, le marché du bien-être explose. Les éditeurs multiplient les manuels de psychologie positive. Jamais la recherche de la sérénité n’a fait autant parler d’elle. © Vitalinka / Fotolia.com
En librairie, le marché du bien-être explose. Les éditeurs multiplient les manuels de psychologie positive. Jamais la recherche de la sérénité n’a fait autant parler d’elle.
En librairie, le marché du bien-être explose. Les éditeurs multiplient les manuels de psychologie positive. Jamais la recherche de la sérénité n’a fait autant parler d’elle. © Vitalinka / Fotolia.com

Catherine Lalanne, rédactrice en chef, revient sur la profusion d’ouvrages consacrés au développement personnel, à l’épanouissement, au lâcher prise…

Dossier

Nos éditos

Les éditos d'Anne Ponce

À propos de l'article

  • Créé le 05/11/2014
  • Publié par :Catherine Lalanne
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6884, du 6 novembre 2014

« J’ai décidé d’être heureux », « J’arrête d’avoir peur », « Je cultive le lâcher prise » ce lundi matin, à la rédaction de Pèlerin les livres de développement personnel arrivent en masse sur mon bureau.

Dehors le ciel est gris, la courbe du chômage monte et, si j’en crois le journal télévisé, les clowns se mettent à attaquer les passants… on touche le fond !

L’un de ces ouvrages contient forcément la recette miracle qui va me donner l’énergie pour lancer l’édition de la semaine et entraîner l’équipe de journalistes. Oui, mais lequel ? J’hésite entre « Réveillez le chaman qui est en vous » et « Comment plaire en trois minutes ? »

En librairie, le marché du bien-être explose. Les éditeurs multiplient les manuels de psychologie positive. Jamais la recherche de la sérénité n’a fait autant parler d’elle.

Stress, licenciement, divorce, insomnie… aucune épreuve ne résiste à leurs promesses. Prendre notre destin personnel en main semble être la seule façon de nous sauver dans un monde de plus en plus dur.

Trois exercices de méditation quotidienne, cinq mantras au réveil… et la machine repart !

À côté du tas des publications qui m’enjoignent de retrouver dare-dare vitalité et optimisme, la responsable du courrier a posé une petite lettre à l’écriture ronde et harmonieuse.

Je l’ouvre. Une lectrice me raconte qu’elle reprend sous son toit sa fille de trente ans frappée par le chômage, qu’elle l’aide avec sa petite retraite à financer une formation.

Malgré sa détresse, Marguerite – c’est son prénom – continue d’être bénévole à la Banque alimentaire. En tendant la main aux plus démunis, elle éprouve un sentiment d’accomplissement qui lui permet de garder le sourire.

Elaborer un journal d'espérance

Pas le temps ni l’argent pour cette femme généreuse de musarder dans les librairies à la recherche du livre qui lui garantira un coin de ciel bleu !

Marguerite ne s’offre pas de leçons de paix intérieure : fraternelle et tournée vers autrui, elle trouve l’harmonie sans l’exiger, comme un cadeau de la vie.

Chère Marguerite, vous réveillez notre désir d’élaborer chaque semaine un journal d’espérance, qui donne la parole à des êtres qui vous ressemblent et rendent le monde meilleur.

« Le bonheur est une récompense qui vient à ceux qui ne l’ont pas cherchée », ce n’est pas moi
qui le dis, c’est le philosophe Alain. Avis aux éditeurs !

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 4 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières