De la nuit à la clarté

agrandir "La sainte nuit", huile sur toile de Carlo Maratta.
"La sainte nuit", huile sur toile de Carlo Maratta. © Artothek / La Collection
"La sainte nuit", huile sur toile de Carlo Maratta.
"La sainte nuit", huile sur toile de Carlo Maratta. © Artothek / La Collection

Catherine Lalanne, rédactrice en chef à Pèlerin, vous présente notre numéro double spécial Noël.  Un numéro d’espérance, illuminé par la vie et la foi.

Dossier

Nos éditos

Les éditos d'Anne Ponce

À lire aussi

sur pèlerin

À propos de l'article

  • Créé le 16/12/2014
  • Modifié le 22/12/2014 à 16:22
  • Publié par :Catherine Lalanne
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6890-6891, du 18-25 décembre 2014

Une image éclatante sur les écrans de décembre : le grand sourire de Serge Lazarevic qui clame le bonheur du retour après trois ans de détention.

Son. Ecoutez l'édito de Catherine Lalanne, enregistré sur les ondes de RCF.

 

Pour l’otage tout juste relâché, la liberté brille de mille feux. Le soleil de la délivrance succède à la nuit de la captivité ; le Français savoure chaque parcelle de lumière dont il a été privé. La clarté retrouvée contraste avec son négatif :

l’obscurité.

Retour à la rédaction. Quand nous décidons de dédier notre numéro double de Noël à la lumière, chacun s’éclaire et possède une expérience forte à relater.

Une collaboratrice me raconte un réveillon lumineux dans la pénombre d’un restaurant tenu par des non-voyants rayonnants, un journaliste, sa rencontre avec un moine radieux qui lui a rendu l’inspiration, un photographe sa quête de la flamme intérieure de chaque être…

Quelle que soit notre façon de la chercher, la clarté est capitale et nous relie à l’essentiel :

la vie.

Noël. L’aube gagne sur la nuit. On fête l’enfant qui voit le jour dans l’obscurité de la grotte. L’étincelle est en tout lieu. Le bois flambe dans la cheminée, les guirlandes scintillent sur le sapin, les étoiles constellent le ciel et brillent dans les yeux des petits.

Que voient-ils que nous ne voyons plus ? Que distinguent-ils qui nous échappe dans la nuit miroitante ? Qu’espèrent-ils que les adultes, pressés par le quotidien, préoccupés par leurs soucis, débordés par le matériel oublient de garder au cœur ?

La joie.

La lumière toujours. Elle est au centre de la Bible. Dieu la sépare des ténèbres dans le livre de la Genèse, elle trace la route du peuple élu dans l’Ancien Testament, signifie la nature divine de Jésus quand il guérit l’aveugle dans l’Évangile de Jean.

Plus l’homme s’approche de Dieu plus il rayonne, plus il en perd le goût, plus il glisse dans l’obscurité. Dans ce conflit permanent entre le doute et la confiance, nous touchons au plus grand des mystères :

La foi.

Chers lecteurs ! Des prières des chrétiens dans la nuit irakienne à l’étoile brillante de Bethléem, du clair-obscur des peintres de la Nativité aux paroles lumineuses de Jésus, nous avons réalisé pour vous un numéro d’espérance. Que sa petite flamme participe à l’éclat de vos fêtes. Au nom de toute la rédaction, je vous souhaite

un Noël clair et joyeux !

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 4 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières