Bien se loger pour bien vieillir

agrandir Créer des lieux de vie qui mêlent les générations.
Créer des lieux de vie qui mêlent les générations. © Matthieu Appriou et Telmolindo
Créer des lieux de vie qui mêlent les générations.
Créer des lieux de vie qui mêlent les générations. © Matthieu Appriou et Telmolindo

Qui souhaite quitter son domicile, son quartier, ses amis sous prétexte qu’il vieillit ? 45 % des Français plébiscitent, pour leur retraite, le logement où ils ont vécu.

Dossier

Nos éditos

Les éditos d'Anne Ponce

À propos de l'article

  • Créé le 13/11/2013
  • Publié par :Catherine Lalanne
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6833, du 14 novembre 2013

Ce choix affectif de demeurer dans un lieu qui nous enracine et nous relie est renforcé par le coût des maisons de retraite et la pénurie de places.

Pourtant il faut se rendre à l’évidence : ni le maintien à domicile à tout prix de nos aînés dans un logement pas toujours adapté ni le placement de personnes âgées, encore valides, dans un institut médicalisé, ne sont la panacée.


En 2040, 22 millions de Français auront plus de 60 ans et les octogénaires atteindront les sept millions.

Le temps des solutions sur mesure est venu : il nous faut inventer d’autres façons d’habiter qui mêlent espaces privés et lieux partagés. C’est le sujet de l’enquête et du sondage que nous publions cette semaine. Et un défi majeur pour notre société.

Son. Ecoutez l'édito de Catherine Lalanne.

 

En 2040, 22 millions de Français auront plus de 60 ans et les octogénaires atteindront les sept millions. Pour loger tous ces seniors, il est urgent de repenser l’urbanisme et la cité.

70 % des Français estiment que nos représentants peinent à anticiper cette révolution. En l’absence de vision globale des pouvoirs publics, les collectivités locales, bailleurs sociaux et associations se mobilisent pour modeler l’habitat de demain.

Sondage exclusif à télécharger. Habitat des seniors : les Français attendent des solutions nouvelles. Sources : TNS Sofres / Pèlerin / Notre Temps.

Il ne s’agit plus de bâtir des ghettos ultrasécurisés mais de créer des lieux de vie qui mélangent les générations et s’adaptent avec fluidité aux besoins de nos vieux jours.

Immeubles solidaires accueillant étudiants, couples avec enfants, jeunes seniors et personnes âgées en perte d’autonomie, quartiers conçus avec une vraie politique de mixité mêlant crèches, cantines, services de proximité et instituts médicalisés, béguinages de seniors nichés en plein centre-ville, maisons d’accueil rompant l’isolement en milieu rural…

Dans toutes ces initiatives, les questions de citoyenneté, de solidarité, de proximité, de mixité, de générosité dialoguent avec l’urbanisme. Dans un monde où la solitude guette chacun, il est vital de cohabiter.

Retraités et actifs, jeunes seniors et personnes âgées, aidants et aidés. Alors, si bien se loger pour bien vieillir, c’était d’abord mieux vivre ensemble ?

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 22 juin 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières