Jacques Chancel, quelle leçon !

agrandir Jacques Chancel.
Jacques Chancel. © Ina.fr
Jacques Chancel.
Jacques Chancel. © Ina.fr

Benoît Fidelin, rédacteur en chef à Pèlerin, rend un vibrant hommage à Jacques Chancel, décédé le 23 décembre 2014.

Dossier

Nos éditos

Les éditos d'Anne Ponce

À propos de l'article

  • Créé le 31/12/2014
  • Publié par :Benoît Fidelin
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6982, du 2 janvier 2015

Qui ne se souvient du générique signé Georges Delerue, annonçant sur France Inter, chaque jour de la semaine à 17 heures, l’émission que Jacques Chancel, son auteur et animateur, annonçait de sa voix tout aussi inoubliable ? Radioscopie !

Puis, l’invité déclinait son identité avant de confier ses élans et ses vérités, parfois sa foi. Ainsi, à 16 ans, ai-je entendu l’écrivain Maurice Genevoix, épris de nature, dire : « Je suis resté toute ma vie un sauvage, malgré les apparences. » Pierre Mendès-France affirmer : « L’intérêt d’un parti ne peut passer avant l’intérêt général. » Et Jacques Lebreton, homme sans yeux ni mains, s’exclamer : « La rencontre avec le Christ, ça vous remet un homme debout. »

Son. Ecoutez l’édito de Benoît Fidelin sur RCF.

 

Plus de 6 000 émissions ! Durant lesquelles Jacques Chancel engageait des célébrités et quelques inconnus passionnants à révéler une part d’eux-mêmes au grand public.

Quel était le secret de ce passeur de culture, mort le 23 décembre 2014 à l’âge de 86 ans et inhumé le 8 janvier 2015 ?

Vidéo. Jacques Chancel : différence radio et télévision. Source : INA.

 

Sans doute l’humilité, qualité première du journaliste qui se retranche derrière l’événement ou son interlocuteur, afin de mieux les mettre en valeur. De son père, ancien combattant, artisan, compagnon du Devoir, il tenait cette leçon : « Délivre-toi de toute vanité. » Ainsi allait-il vers les autres, au gré de rencontres, nom qu’il préférait, de loin, à celui d’interview.

Ce n’est pas un hasard. Nous-mêmes, à Pèlerin, appelons « rencontre » ce rendez-vous hebdomadaire où de grands témoins livrent à nos lecteurs leurs raisons de vivre et leur vision du monde.

 Vidéo. Interview de Jacques Chancel chez lui par Anne Sinclair, en 1978. Source : ina.fr. Durée : 7 min 19.

 


Leur espérance aussi, tant cette façon d’ouvrir la lucarne de l’espoir, en toutes situations, même les pires, fait partie des gènes de notre magazine. Rien à voir avec l’optimisme béat. Mais plutôt avec ce que Jacques Chancel tenait comme un viatique de son père admiré :

La vie est toujours une promesse. L’urgent est de ne jamais se résigner.

Vous l’avez compris, Pèlerin ne se résignera pas en 2015 et continuera, malgré la crise, le pessimisme ambiant et la montée des extrêmes, à valoriser les hommes et les femmes qui, au cœur de ces réalités, se battent pour la justice, la paix, le vivre ensemble, bref, le salut de leurs frères et du monde. Ceux-là incarneront, cette année, notre actualité, au fil de reportages, de portraits, d’enquêtes, d’interviews… pardon, de rencontres !

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 4 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières