Sondage : les catholiques et l’accueil des migrants

agrandir De nombreuses paroisses et leur cure s’organisent pour recevoir les migrants. Le P. Roger Hébert, à Bellegarde-sur-Valserine (Ain), rend visite à une famille irakienne.
De nombreuses paroisses et leur cure s’organisent pour recevoir les migrants. Le P. Roger Hébert, à Bellegarde-sur-Valserine (Ain), rend visite à une famille irakienne. © Bruno Amsellem / Divergence
De nombreuses paroisses et leur cure s’organisent pour recevoir les migrants. Le P. Roger Hébert, à Bellegarde-sur-Valserine (Ain), rend visite à une famille irakienne.
De nombreuses paroisses et leur cure s’organisent pour recevoir les migrants. Le P. Roger Hébert, à Bellegarde-sur-Valserine (Ain), rend visite à une famille irakienne. © Bruno Amsellem / Divergence

Le 6 septembre 2015, le pape François a appelé toutes les communautés catholiques d’Europe à accueillir des réfugiés. Qu’en pensent les catholiques ?  Nous leur avons posé la question et demandé les actions qu’ils ont envisagées pour aider les migrants.

Migrants : le défi politique, les réponses pratiques

À propos de l'article

  • Créé le 23/09/2015
  • Publié par :Pèlerin
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6930, du 24 septembre 2015

Comme dans d’autres enquêtes, des différences assez marquées apparaissent entre les catholiques pratiquants et les non pratiquants souvent détachés du message de l’Église et moins influencés par les propos du pape.

Document. Pour accéder au sondage  commenté cliquez sur l’image ci-dessous.


Cette enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2 997 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 16 au 21 septembre 2015.


« Les pratiquants ne sont pourtant pas d’un bloc », souligne Jérôme Fourquet, directeur du Département Opinion de l’IFOP : 58 % d’entre eux approuvent l’appel du pape - ce qui les distingue du reste de la population - mais 31 % le désapprouvent - ce qui n’est pas rien !

En fait, les catholiques sont, comme le reste de la population, traversés par des clivages la fois politiques (les sympathisants de droite et du FN sont très réfractaires à l’accueil, qui est soutenu à gauche) et sociologiques (les catégories populaires s’y montrent nettement plus opposées que les couches sociales aisées).

On constate néanmoins que pape peut faire bouger les lignes, car la France catholique répond présente à son appel avec 14 % de pratiquants qui ont déjà fait des dons en nature et 42 % qui envisagent de le faire, 8 % qui ont fait des dons en argent et 24 % qui l’envisagent.

Un quart (26 %) est également prêt à donner de son temps voire le fait déjà et 10 % à accueillir chez soi un ou des migrants. « Rapporté au nombre de catholiques pratiquants (qui représentent 10 % de la population), cela constitue un potentiel de mobilisation et d’accueil important », observe Jérôme Fourquet.                              

 Document. Retrouvez l’intégralité du sondage Ifop pour Pèlerin et La Croix.

 

Vos commentaires

1 Commentaire Réagir

Migrants

LesBerands 25/09/2015 à 13:07

Ayant créé un collectif en 2013 pour l'accueil de migrants, puis membre d'une association ACCUEIL SOLIDAIRE EN ROANNAIS, je cherche à faire connaitre cette association pour avoir des adhérents ou des parrains pour des familles. Nous travaillons pour ... lire la suite

Paru le 5 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières