Les opposants au mariage pour tous restent mobilisés

agrandir Anne-Sixtine, venue de Lyon avec ses quatre de ses enfants à la manifestation du 26 mai 2013, espère encore que la loi sera retirée.
Anne-Sixtine, venue de Lyon avec ses quatre de ses enfants à la manifestation du 26 mai 2013, espère encore que la loi sera retirée. © Simon Lambert / Kaïros
Anne-Sixtine, venue de Lyon avec ses quatre de ses enfants à la manifestation du 26 mai 2013, espère encore que la loi sera retirée.
Anne-Sixtine, venue de Lyon avec ses quatre de ses enfants à la manifestation du 26 mai 2013, espère encore que la loi sera retirée. © Simon Lambert / Kaïros

Alors que le premier mariage homosexuel est célébré le 29 mai 2013 à Montpellier, les opposants à la loi se sont rendus en famille à Paris, dimanche 26 mai 2013, pour une grande manifestation.

À propos de l'article

  • Créé le 29/05/2013
  • Modifié le 29/05/2013 à 14:00
  • Publié par :Marie-Valentine Chaudon
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6809 du 30 mai 2013

Un million de personnes selon les organisateurs, 150 000 selon la police. En ce dimanche 26 mai 2013, une fois de plus, la Manif pour tous a fait le plein. Partis en début d'après-midi de trois points de la capitale, les cortèges se sont rejoints dès 16 heures, sur l'esplanade des Invalides, à Paris.

Même si la loi Taubira ouvrant le mariage et l'adoption aux personnes de même sexe a été votée par le Parlement, validée par le Conseil constitutionnel et promulguée par le président de la République le 18 mai 2013, les opposants voulaient encore se faire entendre.

 Vidéo.  Le bilan de la manifestation du 26 mai 2013 par KTO. Durée : 22 min 41.

 

« Cette loi me remue les tripes », confie Anne-Sixtine, 44 ans, venue de Lyon avec quatre de ses six enfants. En ce jour de fête des Mères, elle brandit une pancarte avec l'inscription « Dernière fête des Mères avant liquidation » et veut espérer que François Hollande finira par retirer la loi. « Cela s'est vu avant », rappelle-t-elle. En 2006, la loi sur le contrat première embauche (CPE) avait été, sous la pression de la rue, retirée après avoir été adoptée.

Vidéo. Interview  de Ludovine de La Rochère, présidente du collectif Manif pour tous par BFM TV.

 
Manif pour tous: "Nous poursuivrons nos actions... par BFMTV

Flavien, 26 ans, qui se joint plusieurs soirs par semaine aux « veilleurs » de Toulouse (Haute-Garonne), attend 2017 et une éventuelle alternance politique. « La droite, si elle revient au pouvoir, abrogera la loi », assure le jeune homme.

C'est ce que promettent notamment Jean-François Copé, président de l'UMP, et le député du même parti, Laurent Wauquiez. Mais, au sein de la formation de droite, l'ancien Premier ministre François Fillon et le vice-président délégué de l'UMP, Luc Chatel, reconnaissent qu'il sera difficile de revenir sur la loi, après plusieurs années d'application.

► La suite de l’article de Marie-Valentine Chaudon Les opposants au mariage pour tous restent mobilisés, dans Pèlerin n°6809, du 30 mai 2013.

►  Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières