Les Veilleurs : l’opposition pacifique au mariage pour tous

agrandir À Paris, le 21 avril 2013, des opposants au projet de loi de mariage pour tous font une veillée pacifique et silencieuse sur l'esplanade des Invalides.
À Paris, le 21 avril 2013, des opposants au projet de loi de mariage pour tous font une veillée pacifique et silencieuse sur l'esplanade des Invalides. © Xavier de Torres/MaxPPP
À Paris, le 21 avril 2013, des opposants au projet de loi de mariage pour tous font une veillée pacifique et silencieuse sur l'esplanade des Invalides.
À Paris, le 21 avril 2013, des opposants au projet de loi de mariage pour tous font une veillée pacifique et silencieuse sur l'esplanade des Invalides. © Xavier de Torres/MaxPPP

Les  Veilleurs s’illustrent par des sit-in « illégaux mais légitimes », inspirés des idées de désobéissance civile et de non-violence, dans la lignée de Gandhi. Ce mouvement a été initiée par des jeunes contre le mariage pour tous et se répand dans toute la France.

À propos de l'article

  • Créé le 29/05/2013
  • Modifié le 29/05/2013 à 14:00
  • Publié par :Gwénola de Coutard
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6805 du 02 mai 2013

Voilà la nouvelle arme politique de milliers d'opposants au mariage pour tous. Non confessionnel, le mouvement des Veilleurs est né au sein d'un groupe d'amis catholiques d'une vingtaine d'années.

Dans la soirée du 16 avril 2013, après la dispersion de la Manif pour tous, à Paris, ils se sont assis sur la pelouse des Invalides. « Nous cherchions l'expression juste de notre contestation. Aller, comme certains, provoquer les CRS, nous paraissait vain », explique Charles, étudiant de 21 ans.

Très vite, chaque soir, ils sont rejoints par des centaines d'autres. Des codes se mettent en place : se placer en lignes denses, avec des lumignons, et entretenir un climat de silence pour « absorber la violence intérieure ». Être là, pacifiquement.

Vidéo.  Un reportage de KTO. Durée : 2. 20 minutes.

 
Les veilleurs : une résistance pacifique par KTOTV

Des intervenants lisent des textes de grands auteurs, applaudis, sans bruit - en remuant les mains, comme le faisaient les Indignés, ces autres jeunes contestataires, en 2011. Des chansons sont fredonnées : Le chant des partisans , hymne de la Résistance, et L'espérance , un chant scout, révélateur de l'origine de ces veilleurs. Grâce aux réseaux sociaux, le mouvement s'est implanté rapidement dans une cinquantaine de villes et a inspiré d'autres initiatives, telle les « mères veilleuses ». Une nouvelle génération est née, prête à se mobiliser sur les questions politiques.

► L'article de Gwénola de Coutard Les Veilleurs disent non, à la loi comme à la violence, dans Pèlerin  n° 6805, du 2 mai 2013.

Trouvez Pèlerin  chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale)

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières