Le mariage homosexuel est-il inéluctable ?

agrandir Le mariage homosexuel est-il inéluctable ?
Le mariage homosexuel est-il inéluctable ? © Aldo Sperber/Picturetank
Le mariage homosexuel est-il inéluctable ?
Le mariage homosexuel est-il inéluctable ? © Aldo Sperber/Picturetank

La création du mariage homosexuel est inscrit dans le programme de la Gauche. Ce projet suscite l'opposition de psys, d'élus de droite, d'associations et de l'Église.

À propos de l'article

  • Créé le 28/05/2013
  • Modifié le 28/05/2013 à 14:00
  • Publié par :Gwénola de Coutard
  • Édité par :Gilles Donada

Le mariage homosexuel est déjà une réalité pour onze pays dans le monde. En France, la question est revenue dans l'actualité par le biais international : le 9 mai, le président américain Barack Obama s'est prononcé, à titre personnel, en faveur d'une telle mesure, appliquée pour l'instant dans certains États ou villes des États-Unis. Sa déclaration a réjoui les partisans français du mariage homosexuel, quelques jours après l'élection de François Hollande. 

Conformément à ses promesses de campagne, le nouveau président compte ouvrir ce chantier au plus tard au printemps 2013. Serpent de mer depuis la création du Pacs, en 1999, la mesure serait rentable politiquement, car symbolique et peu coûteuse.

"J'ouvrirai le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels": voilà le libellé exact du point 31 des "60 engagements pour la France" du candidat Hollande. Les deux questions sont intimement liées. En ôtant toute notion de différence sexuelle à la définition du mariage, la loi ouvrirait l'adoption aux couples homosexuels. 

Pendant la campagne, François Hollande s'est également déclaré favorable à la procréation médicalement assistée pour les couples homosexuels, mais hostile à la gestation pour autrui. 

"Ces propositions nient la difficulté qu'ont les enfants à se construire sans connaître leur généalogie et introduisent un dangereux mensonge en déconnectant filiation et altérité sexuelle", prévient Jean-Pierre Winter, psychiatre, auteur de Dieu l'amour et la psychanalyse (éditions Bayard). 

Conscient que des enfants vivent déjà dans des familles homoparentales, il s'interroge sur l'effet de ces organisations familiales :"On manque de recul, le principe de précaution s'impose." 

Une décision qui relève du législateur  

"Même si la gauche l'emporte aux législatives, nous continuerons à nous battre en utilisant toutes les procédures existantes pour ne pas laisser aboutir une telle proposition de loi", prévient Jean-Marc Nesme, député UMP de Saône-et-Loire et coordinateur d'un groupe de plus de 200 parlementaires, de droite ou du centre, opposés au mariage homosexuel au nom du "droit fondamental de l'enfant d'être accueilli et de s'épanouir dans une famille composée d'un père et d'une mère". 

Durant la campagne, l'Église de France a rappelé, dans son document Un vote pour quelle société ?, que "la famille, fondée sur l'union durable de l'homme et de la femme, doit être défendue socialement". 

Sur le terrain associatif, Alliance Vita est la première à avoir "dégainé", en lançant, la semaine dernière, un appel intitulé "Urgence pour l'enfance", qui invite à des actions locales ou nationales pour alerter l'opinion publique et par là, les futurs députés. Le débat ne fait que commencer. 

Nos articles
■ "M. le Président Hollande, lancez un débat sur le mariage homosexuel", par Jean-Marie Andrès, des associations familiales catholiques.
Que faut-il penser du mariage homosexuel ?
Les couples homosexuels peuvent-ils adopter ?

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières