Ces catholiques qui disent oui au mariage homosexuel

agrandir Ces catholiques qui disent oui au mariage homosexuel
Ces catholiques qui disent oui au mariage homosexuel © Matthieu de Martignac/Corinne SIMON/Ciric
Ces catholiques qui disent oui au mariage homosexuel
Ces catholiques qui disent oui au mariage homosexuel © Matthieu de Martignac/Corinne SIMON/Ciric

Selon le sondage publié par Pèlerin la semaine dernière, 41 % des catholiques pratiquants approuvent l'ouverture du mariage aux homosexuels et 30 % sont favorables à l'adoption. Nous les avons rencontrés.

À propos de l'article

  • Créé le 06/06/2013
  • Modifié le 06/06/2013 à 12:00
  • Publié par :Gwenola De Coutard
  • Édité par :Caroline A. Chabir
  • Publié dans Pèlerin
    6790 du 27 janvier 2013

"Sur le mariage, l'Église aussi est diverse !", clamait, dès novembre, une pétition lancée par une poignée de catholiques et de protestants, qui a recueilli près de 1 600 signatures.

Des militants catholiques et homosexuels

Parmi les soutiens catholiques au projet de loi se retrouvent, bien sûr, certains mouvements homosexuels chrétiens qui militent de longue date pour un droit au mariage civil, comme l'association David et Jonathan. Mais aussi, plus largement, de simples croyants - souvent électeurs de gauche, mais pas seulement - qui comptent des homosexuels parmi leurs proches.

Beaucoup moins organisés que les opposants au projet de loi, ces catholiques partagent un désir de "partir de la réalité". Puisque les familles homoparentales existent, il est juste de les protéger, autant que les autres, par une loi à valeur de symbole.

Un blogueur catholique s'interroge

Un catholique de 26 ans en a fait un résumé sur son blog Baroque et fatigué. "Les homosexuels ne serviraient-ils pas de boucs émissaires ? Les problèmes éthiques que posent la PMA et la GPA (gestation pour autrui), la tendance à vivre une sexualité narcissique, la recherche de vaines expérimentations avec des partenaires multiples : tout cela, les homosexuels en ont-ils l'exclusivité ? Pourquoi est-il plus facile aux catholiques de s'exprimer publiquement et de descendre dans la rue, dès lors que le mot 'homosexuel' a été prononcé ?" s'interroge-t-il.

La méthode des opposants dérange

Enfin, c'est surtout la méthode employée par les opposants catholiques qui les agace. "Appels en chaire, sites Internet paroissiaux, matraquage par mails, tractage permanent à la sortie des églises pour les manifestations... C'en est trop" pour Guillaume Crépin.

Il y a quinze jours, cet ancien responsable MRJC de 37 ans a utilisé ses réseaux pour lancer un "coup de gueule" de "jeunes catholiques pour l'égalité", signé par plusieurs centaines de personnes. Quoi qu'il advienne un nouveau défi à relever se posera : l'unité. Dans la société, comme dans l'Église.

"Témoignage chrétien" favorable au mariage pour tous

Maitre Mignard

Jean-Pierre Mignard, avocat et codirecteur de l'hebdomadaire "Témoignage chrétien", s'explique :

"Les positions officielles de l'Église ne reflètent qu'une partie de la réalité. Bien sûr, les évêques ont le droit, et même le devoir, de s'exprimer. Mais où sont représentés les 45 % de catholiques pratiquants qui se disaient favorables au projet de loi en juillet 2012 ?

Ensuite, ce n'est pas le sacrement de mariage qui est en cause, mais un contrat civil qui n'a cessé d'évoluer au cours des siècles. Le divorce et la contraception n'ont tué ni le mariage ni la fécondité des couples."

"Je pense qu' il vaut mieux avoir deux pères ou deux mères plutôt que rien. C'est déjà le cas de milliers d'enfants, sans parler de précédents historiques comme le lendemain de la Première Guerre mondiale, qui vit toute une génération d'enfants élevés par des femmes.

Mais quelle que soit la solution retenue, on ne pourra transiger sur le droit de tout enfant à connaître ses origines, et tout commerce du corps humain devra être prohibé."

 "Mariage homosexuel : ce que change la manif ". Ils ont défilé. Ils restent mobilisés. Que va faire le gouvernement ? Un dossier de 7 pages à lire dans Pèlerin du 27/01/2013.
Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières