Lourdes : le bras de fer entre l'Église et la SNCF se poursuit

agrandir Lourdes : le bras de fer entre l'Église et la SNCF se poursuit
Lourdes : le bras de fer entre l'Église et la SNCF se poursuit © Corine Simon/CIRIC
Lourdes : le bras de fer entre l'Église et la SNCF se poursuit
Lourdes : le bras de fer entre l'Église et la SNCF se poursuit © Corine Simon/CIRIC

Sur les trains spéciaux qui emmènent les pèlerins à Lourdes, les incidents se multiplient. Malgré l'appel, publié le 30 juin 2011 par Pèlerin, la SNCF reste sourde aux inquiétudes.

À propos de l'article

  • Créé le 06/06/2013
  • Modifié le 06/06/2013 à 11:00
  • Publié par :Luc Balbont
  • Édité par :Luc Balbont

« Voilà cinquante ans que je viens à Lourdes et je n'avais jamais vu cela, s'emporte Arnaud Legrez, président de la Fédération européenne d'organisations de pèlerinages (Fedop).La longueur des trajets est insupportable (près de 21 h pour un Strasbourg-Lourdes au lieu de 15h), le manque d'informations sur les horaires est catastrophique, et les importantes augmentations du prix des billets découragent les voyageurs. Les tarifs ont augmenté de 5 % cette année, alors que la SNCF avait promis de ne pas dépasser les 2,5 %, selon les accords signé en 2006 ! »

Porte-parole de la Conférence des évêques de France, Mgr Bernard Podvin enfonce le clou : « Les fidèles sont souvent des gens modestes qui économisent toute l'année pour s'offrir le voyage. Il y a un non-respect de la personne ! »

Le prochain grand rendez-vous de Lourdes, le pèlerinage du Rosaire, se tiendra en octobre. D'ici là, une réunion entre les responsables religieux et la SNCF est prévue en septembre. Avec l'espoir de trouver une solution.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 21 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières