En Galilée, dans les pas de Jésus

agrandir Vue sur la Galilée et le lac de Tibériade depuis le mont Arbel.
Vue sur la Galilée et le lac de Tibériade depuis le mont Arbel. © Andrea Krogmann/KIPA-APIC
Vue sur la Galilée et le lac de Tibériade depuis le mont Arbel.
Vue sur la Galilée et le lac de Tibériade depuis le mont Arbel. © Andrea Krogmann/KIPA-APIC

Le Jesus Trail, en Galilée (Israël), permet de relier à pied plusieurs sites qui ont marqué la vie publique du Christ.

« Jésus n’a pas pris le bus, pourquoi le prendriez-vous ? » Tel est le slogan du Jesus Trail, sentier qui propose de marcher sur les pas de Jésus en Galilée. Créé en 2008 par deux amis, un Israélien juif et un Américain chrétien, il relie Nazareth à Capharnaüm en 65 km (soit 3 jours de marche).

Des pèlerinages organisés sont proposés, mais leur accompagnement est en anglais et leur coût est assez élevé. Certains marcheurs préfèrent donc effectuer cette randonnée individuellement avec l’aide d’une personne qui connaît bien le pays.

Vidéo. Capharnaüm, ville de Jésus. Source : Fransican media center. Durée : 4 min 17.

C’est ce que conseille Cyrille David, 26 ans, qui, pendant une mission en Israël avec la DCC (Délégation catholique pour la coopération), l’a parcouru à deux reprises : « Un livre en anglais détaille l’itinéraire, qui est bien balisé : tantôt une bande orange et deux bandes blanches, tantôt des galets empilés qui rappellent que son but est la maison de Pierre à Capharnaüm, construite avec ces cailloux polis. »

Débutant à la basilique de l’Annonciation, à Nazareth, le sentier passe par Cana, lieu du célèbre miracle. Puis il conduit au mont des Béatitudes, où le pèlerin peut méditer sur le « Sermon sur la montagne », et s’achève à Capharnaüm, village de pêcheurs qui fut le « camp de base » de Jésus.

Le lieu qui m’a le plus marquée est le mont Arbel, où l’on a une superbe vue sur le lac de Tibériade et le plateau du Golan

→ commente Andrea Krogmann, journaliste allemande basée à Jérusalem.

Elle poursuit : « Depuis ce pèlerinage, je ne lis plus la Bible comme avant. Davantage que la visite des lieux saints, la découverte de cette région et de ses traditions rurales m’a aidée à comprendre les images et les paraboles bibliques. »

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières