Michael Lonsdale, comédien : "Donnons une place à ceux qui n’en ont pas !"

agrandir L'acteur Michael Lonsdale (à droite) s’associe au « coup de gueule »  du prêtre Bernard Devert à contre le mal-logement.
L'acteur Michael Lonsdale (à droite) s’associe au « coup de gueule » du prêtre Bernard Devert à contre le mal-logement. © Bruno Levy / Arvives Abbé-Pierre : Claude Iverné
L'acteur Michael Lonsdale (à droite) s’associe au « coup de gueule »  du prêtre Bernard Devert à contre le mal-logement.
L'acteur Michael Lonsdale (à droite) s’associe au « coup de gueule » du prêtre Bernard Devert à contre le mal-logement. © Bruno Levy / Arvives Abbé-Pierre : Claude Iverné

Le 1er février 1954, l’Abbé Pierre lançait son cri d’alarme en faveur des mal-logés. À l'occasion du 60e anniversaire de l'appel, le comédien Michael Lonsdale s’engage aux côtés du P. Bernard Devert pour relancer un élan de solidarité contre le mal-logement.

Pèlerin : Quel souvenir avez-vous de l’Abbé Pierre ?
Michael Lonsdale : Celui d’un homme aux yeux emplis de lumière, qui vous faisait vibrer. J’avais 23 ans lors de son appel, en 1954. Aussitôt, je lui ai apporté les couvertures que j’avais sous la main.

Puis je l’ai retrouvé en 1996, jouant dans Le bal des exclus, pièce de théâtre musicale qu’il avait écrite sur l’épopée des chiffonniers d’Emmaüs. J’étais emporté dans son élan et la foi nous réunissait !

Vidéo. L'appel de 1954 de l'Abbé Pierre.

 


Pourquoi vous associez-vous à l’appel du P. Bernard Devert contre le mal-logement ?
Parce qu’il n’y a rien de plus beau que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. J’ai tenté d’incarner cette vérité dans le film Des hommes et des dieux. Je ressens à nouveau sa force face à l’action du P. Devert, parti à l’assaut d’un fléau qui saccage la vie de centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dans notre pays.

Vidéo. Intervention de Michael Lonsdale sur France Info.

 
Michael Lonsdale : "Prier c’est se confier à un... par FranceInfo


Avec Habitat et Humanisme, il trouve des solutions tandis que nos gouvernants semblent totalement dépassés. Le président de la République n’a pas dit un mot sur cette crise lors de sa conférence de presse du 14 janvier 2014 !


Comme le P. Devert, vous voilà prêtre dans Le village de carton, film d’Ermanno Olmi, qui vient de sortir au cinéma…
J’y interprète effectivement un curé âgé, un peu enfermé dans sa tradition et pris de panique par l’arrivée d’immigrés clandestins dans son église.

Vidéo. Bande annonce du film Le village de carton d’Ermanno Olmi.


Mais, confronté à l’humanité souffrante, il revient au socle de sa foi qui lui dicte : “Occupe-toi de ton prochain !” Et, comme l’Abbé Pierre ou Bernard Devert, il fait une place à ceux qui n’en ont pas.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 14 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières