Villes de pèlerinage : la révolution verte

agrandir Le pèlerinage de Kumbh Mela à Allahabad, dans le nord de l’Inde, en 2013.
Le pèlerinage de Kumbh Mela à Allahabad, dans le nord de l’Inde, en 2013. © Naftali Hilger/LAIF-REA
Le pèlerinage de Kumbh Mela à Allahabad, dans le nord de l’Inde, en 2013.
Le pèlerinage de Kumbh Mela à Allahabad, dans le nord de l’Inde, en 2013. © Naftali Hilger/LAIF-REA

Le projet « Faithful Cities » vise à réduire l’impact environnemental des millions de fidèles qui se rendent chaque année dans les villes de pèlerinage.

Pèlerins de la Terre

À propos de l'article

  • Créé le 19/10/2015
  • Publié par :Gaële de la Brosse
  • Édité par :Aude Loyer-Hascoët
  • Publié dans Pèlerin
    6934 du 22 octobre 2015

Près d’un voyageur sur trois dans le monde est un pèlerin : 300 millions de personnes se rendent chaque année dans des lieux saints.

Parmi les plus fréquentés, on trouve le pèlerinage hindou de Kumbh Mela, en Inde (120 millions de personnes par an), le pèlerinage catholique de Notre-Dame-de-Guadalupe, au Mexique (20 millions), le pèlerinage musulman de La Mecque (2 à 3 millions).

► À lire aussi, le blog de Dominique Lang : Églises et écologie

Protéger la planète

Cette forte fréquentation entraîne des dégradations environnementales. Pour y remédier, le programme « Faithful Cities » (« Villes de fidèles »), lancé lors du Sommet des consciences pour le  climat, le 21 juillet 2015 à Paris, « veut aider les villes de pèlerinage à limiter l’impact environnemental des pèlerins et rappeler les références des textes sacrés à la protection de la planète », explique Christophe Nuttall, directeur exécutif du R20 (Regions of Climate Action, « Régions agissant pour le climat » ).

En France, l’idée est bien accueillie par les acteurs des chemins de pèlerinage, notamment à travers la charte de la Pastorale de la baie du Mont-Saint-Michel* : « Sur le chemin de saint Martin, de Chinon (Indre-et-Loire) à Argenton-sur-Creuse (Indre), note Antoine Selosse, directeur du Centre culturel européen Saint-Martin de Tours, nous développons une ” bande verte et citoyenne ” pour encourager les initiatives écologiques : protection de la biodiversité, préservation de l’eau et de l’air, production de produits bio. »

Le programme de « Faithful Cities » sera annoncé à Paris lors de la COP21, du 30 novembre au 11 décembre prochains.

 


Pelerins-de-la-Terre_folder_full

► Retrouvez notre dossier Pèlerins de la terre.
Voici des hommes et des femmes qui tentent de concilier leur amour de la terre avec leurs engagements personnels et leur foi face à la crise écologique

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières