Antoine Lambert : céréalier économe en pesticides

agrandir Antoine Lambert a recours à de nouvelles pratiques pour limiter l'usage des pesticides.
Antoine Lambert a recours à de nouvelles pratiques pour limiter l'usage des pesticides. © Emilie Massemin/Reporterre
Antoine Lambert a recours à de nouvelles pratiques pour limiter l'usage des pesticides.
Antoine Lambert a recours à de nouvelles pratiques pour limiter l'usage des pesticides. © Emilie Massemin/Reporterre

Du 20 au 30 mars 2015 a lieu la 10e Semaine pour les alternatives aux pesticides. Un sujet qui est au cœur du quotidien d’Antoine Lambert, agriculteur à Fours-en-Vexin (Eure).

Pèlerins de la Terre

À propos de l'article

  • Créé le 17/03/2015
  • Publié par :Véronique Badets
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6903, du 19 mars 2015

Ce céréalier de 45 ans a adhéré en 2010 au réseau de fermes Dephy. Réunissant 1 800 exploitations, il vise à aider des agriculteurs volontaires à réduire leur utilisation de pesticides, grâce à la mise à disposition de l’expertise d’ingénieurs agricoles.

Sa motivation ?

J’ai eu une succession de problèmes dus à l’apparition de résistances aux désherbants. Cela m’a amené à me poser des questions sur ces produits.

se souvient-il.

 Aujourd’hui, pour cultiver ses 140 hectares de blé, colza, orge de printemps, pois et féverole, Antoine Lambert recourt à de nouvelles pratiques.

« Par exemple, je sème le blé deux à trois semaines plus tard que mes collègues, en automne, explique-t-il. Cela permet d’éviter que les mauvaises herbes poussent en même temps que lui. Mais le confort de travail est moindre, car le temps est plus maussade et les jours plus courts. »

Antoine Lambert est satisfait d’être désormais parmi les meilleurs « élèves » de Dephy : il consomme environ 60 % moins de pesticides que la moyenne en Haute-Normandie (en moyenne, les fermes Dephy ont diminué de 15 % leur consommation de pesticides.).

Tout cela au prix d’un travail important pas assez reconnu.

Aujourd’hui, il n’y a ni carotte ni bâton pour pousser les agriculteurs à s’investir dans cette démarche de réduction. Du coup, les choses changent trop lentement

→ regrette-t-il.



 

Semaine sans pesticides

 Le programme de la 10e Semaine pour les alternatives aux pesticides est à retrouver sur www.semaine-sans-pesticides.fr

 ► Vidéo. Une animation pour présenter la semaine sans pesticides.

 
SEMAINE SANS PESTICIDES par Summitata

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières