Les chrétiens du Pakistan sont persécutés

Le 2 mars 2011, Shahbaz Bhatti, le ministre chrétien des minorités religieuses du Pakistan, est assassiné. Face à la montée de l'intolérance et la violence. Les chrétiens du pays se retrouvent désemparés.

La vie des chrétiens d'Irak aujourd'hui

À propos de l'article

  • Créé le 28/11/2013
  • Publié par :Nadia Blétry
  • Édité par :Marine Bisch
  • Publié dans Pèlerin
    6693, du 10 mars 2011.

Depuis l'assassinat de Shahbaz Bhatti, ministre des minorités religieuses du Pakistan et seul membre chrétien du gouvernement, le 2 mars, les chrétiens du pays sont désemparés. « On est encore plus vulnérables, explique, très ému, Yousaf Nishan, le beau-frère du défunt. Plus personne n'est là pour nous représenter. On est condamnés au silence de peur que nos paroles soient mal interprétées. » Des centaines de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre ce meurtre qualifié de « barbare » par les responsables chrétiens.

Vidéo. Interview de Shahbaz Bhatti, Ministre pakistanais des Minorités. Source : France 24. Durée : 11 minutes.

 

Au sein de cette minorité qui pèse moins de 2 % des 180 millions d'habitants, c'est la peur qui domine. « Avec la mort de Shahbaz Bhatti, on s'est tous senti visés, explique le catholique Adnan Jacob. Les talibans l'ont inscrit en toutes lettres sur un tract : ils ont tué le ministre parce qu'il voulait réformer la loi sur le blasphème et que c'était un infidèle ! »

► Vidéo. "Être chrétien au Pakistan". Source: France 24. Durée: 11 minutes.



Shahbaz Bhatti est mort deux mois après Salman Taseer, le gouverneur du Penjab, tué pour la même raison : avoir critiqué une loi souvent utilisée pour discriminer les minorités. Pour la militante des droits de l'homme Tahira Abdullah, « le gouvernement a isolé tous ceux qui ont osé s'exprimer avec courage contre cette loi qui punit de mort toute personne accusée d'avoir insulté le prophète ». La chrétienne Asia Bibi, qui attend en prison son procès en appel après une première condamnation à mort, risque d'en faire les frais.

► Sur le site de la Croix, un article présente Shahbaz Bhatti comme le défenseur des libertés religieuses au Pakistan. Assassiné le 2 mars 2011, il avait anticipé sa mort en publiant en 2008 dans un livre d’'entretiens Cristini in Pakistan (Marcianum Press), son testament poignant.

►Le site de l'association catholique "Aide à l'Église en Détresse" explique la persécution et les différentes attaques contre des chrétiens au Pakistan, qui représentent environ 2% de la population.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières