Egypte : les chrétiens coptes dans l’angoisse

agrandir Un prêtre accompagne au Caire la dépouille du P. Mina Aboud Charouine, abattu le 6 juillet 2013 dans le nord du Sinaï.
Un prêtre accompagne au Caire la dépouille du P. Mina Aboud Charouine, abattu le 6 juillet 2013 dans le nord du Sinaï. © Safa Saber/EPA/MAXPPP
Un prêtre accompagne au Caire la dépouille du P. Mina Aboud Charouine, abattu le 6 juillet 2013 dans le nord du Sinaï.
Un prêtre accompagne au Caire la dépouille du P. Mina Aboud Charouine, abattu le 6 juillet 2013 dans le nord du Sinaï. © Safa Saber/EPA/MAXPPP

Depuis la destitution du président islamiste Mohammed Morsi, le 3 juillet 2013, les attaques contre les chrétiens se multiplient en Égypte.

La vie des chrétiens d'Irak aujourd'hui

À propos de l'article

  • Créé le 18/08/2013
  • Publié par :Luc Balbont
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6819-6820, du 8-15 août 2013

Dans un enregistrement audio diffusé le 1er août 2013 sur les sites Internet islamistes, Ayman Al Zawahiri, le chef d'Al-Qaida, accuse « la communauté copte d'avoir comploté avec l'armée égyptienne et les Américains pour renverser Mohammed Morsi » (NDLR : l'ex-président égyptien, issu du mouvement islamiste des Frères musulmans) et « appelle à la vengeance ».

En Égypte, les partisans du chef d'État déchu n'ont pas attendu ce feu vert pour s'en prendre aux coptes, les chrétiens majoritaires en Égypte (6 % à 10 % de la population), accusés d'être les alliés des militaires et des libéraux qui ont renversé le gouvernement.

Entre début juillet et début août 2013, précise le journaliste, plus de quinze églises ont été saccagées

« La semaine dernière, trois de mes paroissiens ont été tués par des hommes armés qui ont aussi essayé d'enlever une jeune chrétienne pour la marier de force à un musulman et la convertir à l'islam », confie, terrorisé, le P. Antonios, prêtre copte à l'église de la Vierge, au Caire.

Vidéo. Reportage : les coptes d'Égypte craignent les représailles des pro-Morsi. Source : France 24.

 

Des agressions qui se répètent depuis le 3 juillet 2013, jour de la destitution du président Morsi. Journaliste à l'hebdomadaire copte Watani, Waël affirme que, dans les quinze derniers jours de juillet 2013, plusieurs villages chrétiens ont été la cible de groupes armés : Nagga Hassan (quatre morts, l'église vandalisée et des maisons incendiées) ; dans la région de Minieh, l'église Saint-Georges pillée et brûlée, etc.

« Entre début juillet et début août 2013, précise le journaliste, plus de quinze églises ont été saccagées. » Sans compter les victimes, dont le nombre dépasserait la cinquantaine, selon Waël.

« Pourtant, la majorité des Égyptiens ont envie de construire ensemble une nouvelle Égypte, déplore Mourad, musulman de 25 ans, qui milite avec des chrétiens dans le mouvement d'opposition Tamarrod (révolte, en arabe). Seule une minorité d'extrémistes s'en prend aux chrétiens. »

« Qu'ils soient minoritaires, rétorque Waël, sans doute ! Mais dès qu'un problème surgit, on rend les coptes responsables. Est-ce que cela finira un jour ? » Dans la communauté, l'inquiétude grandit.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières