Irak : il n’y a plus de chrétiens à Mossoul

agrandir Une Irakienne chrétienne se réfugie dans l’église chaldéenne du Sacré-Cœur-de-Jésus, à Ninive, près de Mossoul.
Une Irakienne chrétienne se réfugie dans l’église chaldéenne du Sacré-Cœur-de-Jésus, à Ninive, près de Mossoul. © Stringer / Reuters
Une Irakienne chrétienne se réfugie dans l’église chaldéenne du Sacré-Cœur-de-Jésus, à Ninive, près de Mossoul.
Une Irakienne chrétienne se réfugie dans l’église chaldéenne du Sacré-Cœur-de-Jésus, à Ninive, près de Mossoul. © Stringer / Reuters

À Mossoul, la deuxième ville d’Irak, depuis le 19 juillet 2014, tous les chrétiens sont partis, sous la menace des djihadistes de l’État islamique (EI). Un signal très alarmant pour tout le Moyen-Orient.

La vie des chrétiens d'Irak aujourd'hui

À propos de l'article

  • Créé le 22/07/2014
  • Publié par :Gwénola de Coutard
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6869, du 24 juillet 2014

La conversion à l’islam, un statut de citoyen de seconde zone par le paiement d’un impôt spécial, le départ sans rien emporter… ou la mort.

Vidéo. L’exode des chrétiens irakien. 16 juin 2014. Source BFM TV.

 

Tel est le choix imposé par les djihadistes de l’État islamique aux habitants chrétiens de Mossoul, par des haut-parleurs dans la nuit du 17 au 18 juillet 2014, puis par des tracts, annonçant un ultimatum fixé au 19 juillet 2014 à midi. 


 Depuis cette date, il n’y a plus de chrétiens à Mossoul, ville qui fut longtemps l’un des phares du christianisme oriental

→ se désole le P. Anis Hanna, dominicain irakien.

Tous les témoins rapportent des scènes d’humiliation à la sortie des check-points : racket et passages à tabac, destruction de passeports…

Lundi 21 juillet 2014, plusieurs sources évoquaient aussi des dégradations de bâtiments chrétiens à Mossoul, comme l’incendie – au moins partiel – de l’évêché syriaque catholique.

Dans un courrier, l’archevêque irakien Mgr Georges Casmoussa lance un cri d’alerte. « Les djihadistes menacent non seulement les chrétiens, en tant que groupe social, mais aussi la civilisation, le patrimoine culturel, artistique et historique de l’Irak. »

Près de 200 personnes par jour quittent Qaraqosh

« Tous les clignotants sont au rouge. Les chrétiens ne sont pas les seuls visés. Le traitement qui leur est réservé est un signal envoyé à tous ceux, même musulmans, qui ne s’inscrivent pas dans l’islam rigoriste prôné par l’EI », estime Faraj-Benoît Camurat, président de Fraternité en Irak, une association qui soutient les minorités religieuses irakiennes.

Tweet de l’association Fraternité en Irak.

 

« La plupart des chrétiens ont rejoint Qaraqosh, en territoire kurde, mais avec très peu d’eau, de médicaments, d’essence ou d’électricité, la situation humanitaire y devient critique », prévient-il. « Et l’inquiétude est croissante, assure le P. Hanna. Près de deux cents personnes quittent Qaraqosh chaque jour pour s’exiler en Turquie. » 

« N », comme « Nazaréen »

Quelques jours avant l’expulsion des chrétiens de Mossoul, leurs maisons avaient été marquées d’un « N », comme « Nazaréen », c’est-à-dire chrétien.


Vidéo. Message du pape François aux chrétiens de Mossoul. 20 juillet 2014. Source Vatican.

 

Des internautes ont repris cette image en signe de soutien, espérant attirer l’attention de la communauté internationale.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a qualifié les agissements d’EI de « crime contre l’humanité ».

Très chers frères et sœurs si persécutés, je sais combien vous souffrez, je sais que vous êtes dépouillés de tout. Je suis avec vous dans la foi en celui qui a vaincu le mal !

→ a déclaré le pape François au cours de l’angélus du dimanche 20 juillet 2014, en encourageant tous les chrétiens à soutenir leurs frères d’Irak par la prière.




Comment aider les chrétiens d’Irak ?

Fraternité en Irak 

L’Œuvre d’Orient 

L’Aide à l’Église en détresse 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 14 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières