Comprendre la vie des chrétiens d'Irak aujourd'hui

agrandir Entrée de la cathédrale de Karakosh gardée par la police irakienne.
Entrée de la cathédrale de Karakosh gardée par la police irakienne. © Édouard de Mareschal
Entrée de la cathédrale de Karakosh gardée par la police irakienne.
Entrée de la cathédrale de Karakosh gardée par la police irakienne. © Édouard de Mareschal

Partie en Irak avec l'association Fraternité en Irak, la journaliste Laurence Desjoyaux, 26 ans, a partagé le quotidien des chrétiens. Elle témoigne de leurs douleurs et de leurs joies.

La vie des chrétiens d'Irak aujourd'hui

À propos de l'article

  • Créé le 28/11/2013
  • Publié par :Laurence Desjoyaux
  • Édité par :Gilles Donada
  • Publié dans Pèlerin
    6770, du 30 août 2012.

Laurence Desjoyeaux

J'avais 17 ans en 2003, quand la guerre en Irak a commencé. Je me souviens que "l'intervention" avait un rapport avec les attentats du 11septembre 2001 à New York et avec des armes de destruction massive jamais retrouvées.

Je me souviens d'images de chars américains en feu sur fond de champ de pétrole, de rues de Bagdad en ruine, puis des traits tirés de Saddam Hussein lors de son procès. Mais des irakiens eux-mêmes, pris dans le chaos, rien. Pour moi, c'était ça l'Irak. Un pays en guerre et une population invisible.


Puis, fin 2010, alors que j'avais oublié cette guerre qui se traînait en longueur, l'Irak est brutalement revenu au cœur de l'actualité.

Dans la cathédrale Sayidat al-Najat, au cœur de Bagdad, des terroristes d'Al Qaïda massacrent les fidèles réunit pour la messe. 53 morts, des dizaines de blessés et des questions sans fin.

Comment les chrétiens peuvent-ils vivre leur foi dans un pays où ils sont victimes de violences ? Peuvent-ils rester sur cette terre, berceau du christianisme ? Quel rôle tiennent-ils dans la société irakienne en pleine reconstruction ?

Deux semaines passées en Irak avec l'association Fraternité en Irak m'ont permis de répondre à quelques unes de ces questions.

De Kirkouk, ville multiconfessionnelle sous tension, à Qaraqosh, village où se sont réfugiés les chrétiens fuyant Mossoul ou Bagdad, les familles rencontrées ont témoigné de leur douleurs et de leurs joies, de leur envie de rester dans leur pays malgré les difficultés et de la force de leur foi.

Carnet de route irakien

— Carnet de route n°1 /7. Mgr Sako aux chrétiens irakiens : "Allons jusqu'au bout"
— Carnet de route n°2 /7. Kirkouk, ville sous tension
— Carnet de route n°3/7. Exceptionnel 15 août à Mossoul
— Carnet de route n°4/7. A Kirkouk, une école pour la paix réunit chrétiens et musulmans
— Carnet de route n°5/7. A Qaraqosh, les chrétiens vivent en réfugiés de l’intérieur
— Carnet de route n°6/7. "Quitter l'Irak, il n'en est pas question"
— Carnet de route n°7/7. Irak-Syrie : le douloureux aller-retour d'Albert, le chrétien   

Fraternité en Irak aide les minorités religieuses d'Irak à rester dans leur pays

Pour la deuxième année consécutive, une quinzaine de membres de l'association Fraternité en Irak se sont rendus en Irak pour y rencontrer et soutenir les minorités religieuses.

Le but de ces deux semaines de voyage est double :

  1. —apporter un soutien moral à ces communautés victimes de violences en brisant le huis clos dans lequel elles se trouvent dans un Irak en guerre depuis des années.
  2. — les aider concrètement. L'association finance notamment la rénovation des bâtiments et l'équipement d'une école à Kirkouk, à 230 km au nord de Bagdad. Elle apporte des médicaments, anime des ateliers pour les enfants et des cours de couture pour les femmes du quartier de réfugiés de Qaraqosh, dans la région de Mossoul.

Chrétiens irakiens, de tragédie en exil

"Chrétiens irakiens, de tragédie en exil", un article de trois pages à lire dans Pèlerin n°6770 du 30 août 2012.

Fuyant la guerre et son lot de violences, de nombreux chrétiens irakiens se sont réfugiés en Syrie. Aujourd'hui, alors que le conflit syrien s'emballe, quelques familles préfèrent rentrer. Irak-Syrie : récit d'un douloureux aller-retour.

► Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières