La France interpelle l’ONU sur les chrétiens d’Orient

agrandir Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius, au Conseil de sécurité de l'ONU, le 27 mars 2015, à New York.
Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius, au Conseil de sécurité de l'ONU, le 27 mars 2015, à New York. © Jewel Samad /AFP
Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius, au Conseil de sécurité de l'ONU, le 27 mars 2015, à New York.
Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius, au Conseil de sécurité de l'ONU, le 27 mars 2015, à New York. © Jewel Samad /AFP

Laurent Fabius a interpellé, vendredi 27 mars 2015, le Conseil de sécurité de l’ONU, rassemblé à New York pour examiner le sort des chrétiens d’Orient.

La vie des chrétiens d'Irak aujourd'hui

À propos de l'article

  • Créé le 31/03/2015
  • Publié par :Alice Le Dréau
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6905, du 2 avril 2015

« Nous sommes la communauté internationale ; et nous ne devons plus être, collectivement, une sorte de puissance en réalité impuissante ! »

C’est en ces termes que le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a interpellé, vendredi 27 mars 2015, le Conseil de sécurité de l’ONU, rassemblé à New York pour examiner le sort des chrétiens d’Orient persécutés par les troupes armées de l’État islamique (ou Daech).

Tweet. Laurent Fabius au Conseil de sécurité de l'ONU. Cliquez sur l'image pour lire le message.

 

Il a proposé une charte en quatre points. Le premier volet, humanitaire, préconise la création d’un fonds d’aide au retour des populations exilées. Retour qui serait sécurisé par les forces militaires au sol, complète le deuxième volet.

Troisième point : l’ONU doit pouvoir saisir la Cour pénale internationale pour juger des crimes de Daech. Enfin, le dernier volet appelle les gouvernements concernés (l’Irak, la Syrie) à renforcer la coexistence de toutes les communautés.

Document. Le discours complet de Laurent Fabius.

Si l’initiative est saluée, de nombreux observateurs craignent qu’elle ne reste que symbolique. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a néanmoins annoncé la mise en place d’un groupe de sages pour veiller à l’application de cette charte.

Vos commentaires

1 Commentaire Réagir

une question a l' UNU

ultreia 27/06/2015 à 21:04

Quelle fût la réponse. On n'a pas peur, moi oui, mais j'ai mis ma vie, entre les mains de Dieu notre père, que l'on verra bien, un bon résultat. Quand je vois nos militaires en rambos et les autres si débraillés....?

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières