Dans le diocèse d'Arras, un pape aimé et respecté

agrandir Dans le diocèse d'Arras, un pape aimé et respecté
à g., le P. Laurent Boucly, curé, à Saint-Omer, à l’est de Boulogne-sur-mer. A d., Tiphaine Carrez, mère au foyer, à Crépieul, près de la ville de Fruges. © Eric Flogny
Dans le diocèse d'Arras, un pape aimé et respecté
à g., le P. Laurent Boucly, curé, à Saint-Omer, à l’est de Boulogne-sur-mer. A d., Tiphaine Carrez, mère au foyer, à Crépieul, près de la ville de Fruges. © Eric Flogny

Cardinaux frondeurs, campagne d’affichage hostile à Rome, livres accusateurs… À en croire la rumeur médiatique, le pape serait en difficulté. Sur le terrain, pourtant, il reste plébiscité par les fidèles. Loin des intrigues de la curie, Pèlerin a sillonné ce diocèse du Pas-de-Calais pour recueillir leurs voix.

Le pape François en action

"Le Pape François", le film

À propos de l'article

  • Publié par :Isabelle Demangeat
  • Édité par :Laurence Faure
  • Publié dans Pèlerin
    7002 du Jeudi 9 février

Avec une étonnante douceur, le P. Gérard Leprêtre, doyen d’Arras, ouvre la porte et la referme aussitôt, pour ne pas laisser le froid mordre les huit personnes réunies au sein de la maison diocésaine. Les sourcils froncés, ces animatrices en pastorale discutent des orientations de leur doyenné. Et du pape François ? « Vous voulez dire mon pape ? » intervient, un brin provocatrice, l’une d’entre elles. « Il est simple, humble, confie une autre, Elisabeth Leclerc, 54 ans, mère de quatre enfants. Il donne une approche de l’Église moins fastueuse. Et rappelle ainsi que Jésus est venu avant tout pour les plus petits. »


"Vous voulez dire mon pape ?" intervient, un brin provocatrice, une animatrice en pastorale

OKPELERIN.COM IMAGE PAPIER22

à g., Céline Dollé, paroissienne de Fruges. A d., Laurent Vandesteen, chargé de la pastorale familiale et des jeunes dans le doyenné de la Morinie

« Il est très apprécié des jeunes, ajoute l’élue locale Claire Hodent, en charge de la pastorale des jeunes du doyenné. Ils le considèrent comme l’un des leurs. » Petit bémol cependant au sein du presbyterium. Le P. Leprêtre avoue ainsi que « des jeunes prêtres dans le diocèse en viennent parfois à se demander si François les aime. Ses discours très exigeants envers le ministère et son désir d’une Église synodale déstabilisent cette génération ayant soif d’être reconnue dans son identité de prêtre. Un désamour, nuance-t-il, qui n’est ressenti que par une petite minorité. »

(...)

Vous savez, dans un diocèse rural comme le nôtre, ces polémiques ( affaires des dubia et de l'Ordre de Malte, campagne d'affichage à Rome, NDLR) nous dépassent


01-edito4698373296484770837.indd[-1_-1xoxar]

Retrouvez l'intégralité de notre enquête et de notre reportage dans le diocèse d'Arras, dans notre numéro 7002 du Jeudi 9 février.

Vos commentaires

3 Commentaires Réagir

le pape François

Levergero78 11/02/2017 à 18:32

Voir mon intervention sur votre forum du Pélerin...Très laudatif.

Debout !

jean gauci 10/02/2017 à 15:28

Oui, debout toux ceux qui sont étonnés et scandalisés par l'entreprise de déstabilisation de notre pape François. Manifestons nous par milliers ! Il a besoin de nous.

Courage Pape François

jean gauci 10/02/2017 à 15:25

L'Eglise n'est ni vaticane, ni italienne, elle est universelle. Les milliards de catholiques t'aiment et t'admirent pour ton courage et ton exigence de la vérité. Poursuis les réformes indispensables à l'Eglise au risque d'irriter les vieux ... lire la suite

Paru le 23 février 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières