La nature nous en veut-elle ?

agrandir Le 6 septembre, Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont frappés de plein fouet par Irma, le cyclone le plus puissant jamais enregistré dans l'Atlantique.
Le 6 septembre, Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont frappés de plein fouet par Irma, le cyclone le plus puissant jamais enregistré dans l'Atlantique. © ALVIN BAEZ/Reuters
Le 6 septembre, Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont frappés de plein fouet par Irma, le cyclone le plus puissant jamais enregistré dans l'Atlantique.
Le 6 septembre, Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont frappés de plein fouet par Irma, le cyclone le plus puissant jamais enregistré dans l'Atlantique. © ALVIN BAEZ/Reuters

Quand les éléments naturels semblent se déchaîner, chacun est renvoyé aux questions les plus profondes de son existence.

À propos de l'article

  • Publié par :Dominique Lang
  • Édité par :Sabine Harreau
  • Publié dans Pèlerin
    13 septembre 2017

Malgré tous les trésors de science que nous avons acquis, qui peut réellement se croire à l’abri devant la violence des incendies de forêts, la dévastation des cyclones tropicaux ou les destructions provoquées par un tremblement de terre ?


Notre vieille mémoire nous rappelle ainsi que le temps des déluges et celui des plaies d’Égypte peut encore être d’actualité.

« Il y a un moment, on touche les limites. L’événement nous dépasse », a réagi Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire lors d’un entretien télévisé au cours duquel il partageait avec tristesse ses réflexions. « Ce que m’inspire cet événement, a-t-il poursuivi, c’est que cela nous confronte d’abord à notre vulnérabilité et aux limites de notre vieille condition humaine. (…) Que tout cela nous serve de leçon. D’autant que ce sont souvent les hommes, les femmes et les enfants les plus vulnérables qui sont atteints. »

Vulnérabilité et injustice : voilà donc les sentiments que ces catastrophes ramènent à notre conscience déroutée. La nature qui est notre « maison commune » comme dit le pape François, serait-elle, au final, davantage une marâtre violente qu’une mère nourricière ? Mais la lecture du « livre de la nature » ne peut pas se contenter de métaphores. Car ces phénomènes naturels impressionnants sont aussi les soubresauts d’une planète vivante qui continue à évoluer : c’est parce que les plaques tectoniques bougent depuis la nuit des temps, que des continents ont pu émerger et devenir des terres habitables pour la vie. Et c’est parce que le grand cycle de l’eau se perpétue par la force du soleil, des vents et des courants, que la vie peut se maintenir.


La créature humaine a dû apprendre à trouver sa place dans cet univers hostile et bienveillant à la fois.

La créature humaine a dû apprendre à trouver sa place dans cet univers hostile et bienveillant à la fois. Les populations exposées dans ces zones sismiques ou tropicales le savent bien, elles qui bénéficient aussi des bienfaits d’une nature luxuriante. Mais depuis plusieurs décennies, nous avons aussi pris conscience que notre responsabilité entre en jeu puisque les activités humaines ont un impact direct sur ces puissants équilibres naturels.

L’intensification des phénomènes climatiques est malheureusement le signe de notre insouciance passée. Une leçon rude alors que la mobilisation pour lutter contre les dérèglements climatiques doit encore faire ses preuves.

Quelques mois avant la publication de son encyclique Laudato si’, le pape François rappelait déjà ce proverbe paysan qui l’avait frappé : « Dieu pardonne toujours, les hommes quelquefois, mais la nature ne pardonne jamais. »

Vos commentaires

2 Commentaires Réagir

Nature

Toto le hirsute 22/09/2017 à 06:52

La nature est un symbole qui nous parle de l'état moral de l'humanité. Les violences naturelles (volcanisme, tempêtes, tremblement de terre, tsunami etc...) ne proviennent pas de l'activité de moteurs, mais sont un signe qui rend physiquement ce que ... lire la suite

Nature

penelope 13/09/2017 à 20:19

Nous sommes obligés de reconnaître que le modernisme a beaucoup participé au réchauffement et à la pollution, ce que nous possédons en propre chez nous mais encore plus les voyages en avion si facile actuellement, les satellites et missiles qui ... lire la suite

Paru le 21 septembre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières