Journée mondiale des Pauvres : le message fort du pape

agrandir Christian, ancien sans-abris, reçoit la bénédiction du pape lors du pèlerinage Fratello, qui rassemble, chaque année, à Rome, des personnes en précarité venues de toute l’Europe.
Christian, ancien sans-abris, reçoit la bénédiction du pape lors du pèlerinage Fratello, qui rassemble, chaque année, à Rome, des personnes en précarité venues de toute l’Europe. © Fratello
Christian, ancien sans-abris, reçoit la bénédiction du pape lors du pèlerinage Fratello, qui rassemble, chaque année, à Rome, des personnes en précarité venues de toute l’Europe.
Christian, ancien sans-abris, reçoit la bénédiction du pape lors du pèlerinage Fratello, qui rassemble, chaque année, à Rome, des personnes en précarité venues de toute l’Europe. © Fratello

À l'occasion de la journée mondiale des pauvres, le 19 novembre 2017, le pape François a adressé une lettre à l'Église tout entière ainsi qu'aux "hommes et les femmes de bonne volonté".

À propos de l'article

  • Créé le 15/06/2017
  • Publié par :Cécile Picco
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    15 juin 2017

Il l’avait annoncé dans sa lettre apostolique au lendemain de la clôture du jubilé de la Miséricorde. Chaque année, le 33e dimanche du temps ordinaire, se tiendra désormais, à la demande du pape François, la Journée mondiale des Pauvres, « afin que dans le monde entier, les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la charité du Christ ». Cette année, cette journée se déroulera le 19 novembre, avant la solennité du Christ-Roi.

« L’amour n’admet pas d’alibi »

À cette occasion, le Saint-Père à publié le 13 juin un message fort dans lequel il invite l’Église tout entière à avoir le regard fixé sur « tous ceux qui tendent les mains en criant au secours ». Il appelle les croyants à réagir face à la culture du rebut et du gaspillage, à s’ouvrir au partage avec les pauvres « sous toutes les formes de solidarité ». Le tout, en suivant l’exemple de saint François d’Assise. Il décrit le pauvre comme « une ressource où il faut puiser pour accueillir et vivre l’essence de l’Évangile ».


« Si vous voulez honorer le corps du Christ, ne le méprisez pas lorsqu’il est nu. »

Le pape met cependant en garde à ne pas se laisser contaminer par « la mentalité mondaine ». « Il y a des moments où les chrétiens n’ont pas écouté jusqu’au bout » poursuit-il. C’est pourquoi, il demande à ce qu’à la base des nombreuses initiatives qui peuvent se réaliser lors de cette journée, « il y ait toujours la prière ».

Les gestes de charité ne doivent pas, pour autant, se limiter à la journée du 19 novembre. Il invite toutes les communautés chrétiennes, au cours de la semaine qui précède ce dimanche, à œuvrer pour créer « de nombreux moments de rencontre et d’amitié, de solidarité et d’aide concrète ».

 

Lire l’intégralité de son message ici

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 octobre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières