Sondage exclusif : 59 % des catholiques favorables à l'euthanasie

Sondage exclusif : 59 % des catholiques favorables à l'euthanasie

Selon le sondage ifop/Pèlerin, les Français, catholiques compris, sont majoritairement favorables à l'euthanasie. En observant le détail des réponses, on s'aperçoit cependant que les Français ne demandent pas tant le "droit de mourir" que d'’être respectés dans leur fin de vie. 

À lire aussi

À propos de l'article

  • Créé le 30/05/2013
  • Modifié le 30/05/2013 à 12:00
  • Publié par :Antoine d'Abbundo
  • Édité par :Gilles Donada

59 % des catholiques pratiquants seraient favorables à la légalisation de l’'euthanasie.

Ce chiffre est étonnant, et même déstabilisant : comment une majorité de catholiques pratiquants peut se déclarer favorable à la légalisation de l’'euthanasie alors que la position constante de l'’Église sur ce sujet est à l’'exacte inverse de cette position ?

Pour tenter de comprendre cette "donnée brute" – et éviter les interprétations hâtives–, il faut d’'abord marquer les limites de ce type d’'enquête, limites qui tiennent à la méthodologie utilisée.

Ainsi, dans le sondage que nous publions, l’'appartenance à telle ou telle catégorie – catholique, catholique pratiquant, catholique non pratiquant – dépend du "déclaratif" de la personne interrogée sans que l’'on sache bien quelles réalités se cachent derrière cette "étiquette".

Cette limite posée, on remarque tout de même un fort différentiel entre ceux qui se déclarent non pratiquants et ceux qui se revendiquent pratiquants : 91 % des premiers sont favorables à la légalisation de l’'euthanasie– - à peine trois points de moins que les "sans religion" - alors que "seulement" 14 % des pratiquants se disent "très favorables" et 45 % "plutôt favorables". Preuve que le niveau de pratique quel qu'’il soit influe tout de même fortement sur l’'opinion des sondés.

Troisième remarque d'’ordre général : ce sondage vient rappeler que les catholiques s’'autorisent désormais, sur ce point comme sur d'’autres, à discuter voire s’'opposer aux prises de position de l’'Église.

Sur la question de la fin de vie, ils partagent d’'évidence les mêmes inquiétudes et préoccupations que le "reste" des Français.

La peur de l’'acharnement thérapeutique, l’'angoisse qu'’un proche ou soi-même puisse avoir à endurer des souffrances inutiles, doive affronter la déchéance, physique ou mentale, sans avoir l’'assurance d’'être traité humainement, conduit une majorité de Français - y compris des catholiques - à "plébisciter" l’'euthanasie sans toujours mesurer les conséquences d’'une telle loi si elle était adoptée.

Tous les médecins et soignants engagés dans les soins palliatifs le disent : la demande d’'une aide à mourir peut exister, mais elle disparaît lorsqu'’elle est entendue et accompagnée. L'’opinion publique est dans cette même "logique".

Les Français ne demandent pas le "droit de mourir" mais d’'être respectés dans leur fin de vie. Voilà pourquoi il est urgent de développer une culture des soins palliatifs, seul moyen de faire reculer la "demande" d’'euthanasie.

Ce questionnaire, auquel ont répondu plus de 2 000 personnes, aborde la question de la fin de vie sous différents angles :
■ L'’expérience de l’'accompagnement d’'un proche en fin de vie jusqu’'à son décès.
■ Les conditions du décès de la personne accompagnée
■ Les craintes les plus vives concernant sa propre fin de vie
■ La place accordée à la religion dans sa propre fin de vie
■ Le jugement sur la pertinence de la loi sur la fin de vie en France
■ Les raisons d'adhésion, ou de non-adhésion, à la légalisation de l’'euthanasie
■ Le niveau d’'adhésion à la légalisation de l’'euthanasie

NB : Sondage exclusif, réalisé avec l’Ifop pour Pèlerin du 4 au 13 septembre 2012, sur un échantillon de 2 010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

■ Sur le site de l'Ifop : les résultats complets du sondage "Les Français et la fin de vie".

Euthanasie 6775

"Fin de vie, quelle société voulons-nous ?" Dossier spécial 40 pages : pourquoi l'euthanasie n'est pas une solution ; au cœur des soins palliatifs ; accompagner un proche : adresses, aides, conseils.

■  Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 10 août 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières