Leçon de vie

agrandir Comment peut-on pratiquer l’euthanasie quand on est médecin en soins palliatifs et catholique de surcroît ?
Comment peut-on pratiquer l’euthanasie quand on est médecin en soins palliatifs et catholique de surcroît ? © Voisin / Phane
Comment peut-on pratiquer l’euthanasie quand on est médecin en soins palliatifs et catholique de surcroît ?
Comment peut-on pratiquer l’euthanasie quand on est médecin en soins palliatifs et catholique de surcroît ? © Voisin / Phane

Antoine d’Abbundo, rédacteur en chef à Pèlerin, a lu le livre du docteur Corinne Van Oost : Médecin, catholique, pourquoi je pratique l’euthanasie.

À lire aussi

À propos de l'article

  • Créé le 10/09/2014
  • Publié par :Antoine d'Abbundo
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6876, du 11 septembre 2014

corinne 2

Lorsque j’ai eu connaissance du livre du docteur Corinne Van Oost (photo), que Pèlerin met à sa une cette semaine, j’ai eu – comme certains d’entre vous l’éprouveront peut-être – une réaction de méfiance, de recul et de rejet.

livre euthanasie

Méfiance, car je n’avais jusque-là jamais entendu parler de son auteur, pour juger de sa crédibilité. Recul, à cause d’une couverture on ne peut plus explicite certes, mais qui pouvait paraître tout aussi bien racoleuse et provocatrice. Rejet enfin, tant le propos induit par le titre – Médecin, catholique, pourquoi je pratique l’euthanasie – me paraissait à l’opposé des convictions intimes
et citoyennes qui m’animent. Que faire d’un livre aussi embarrassant sinon… le lire ? Ce que j’ai fait.

Muni d’un crayon affûté, je me suis donc plongé dans l’ouvrage en me promettant, à l’avance, d’en souligner toutes les erreurs et approximations, les formules scandaleuses et les raisonnements boiteux, que je ne manquerais pas, pensais-je, d’y trouver.

Mais dès la lecture du premier chapitre, dans lequel le docteur Van Oost raconte, avec pudeur, son chemin avec sa patiente Albertine, qu’elle décidera d’accompagner jusqu’au bout de sa demande d’euthanasie, j’ai compris que je faisais fausse route.

Qu’avant de s’opposer, il fallait apprendre à écouter. Qu’avant de condamner, il fallait savoir entendre la part de vérité de l’autre.

Accepter de sortir, au moins provisoirement, du nécessaire débat oui/non pour réfléchir et grandir ensemble.

Comment peut-on pratiquer l’euthanasie quand on est médecin en soins palliatifs et catholique de surcroît ?

C’est à ces deux paradoxes, que d’aucuns tiendront pour tranchés, que le docteur Van Oost tente de répondre à partir de son expérience de plus de vingt ans dans l’accompagnement des personnes en fin de vie.

► Son. Ecoutez l'édito d'Antoine d'Abbundo.

 

Si son livre n’est pas un plaidoyer pour l’euthanasie, il sera certainement instrumentalisé par ses partisans pour mieux s’attaquer aux positions de l’Église. À l’inverse, d’autres feront valoir leur fidélité à son enseignement pour se moquer de cette profession de foi si singulière.

Pour ma part, je crois plus que jamais que la loi française actuelle, qui maintient l’interdit de l’euthanasie tout en refusant l’acharnement, reste la meilleure, du moins la moins mauvaise, pour garantir le fil ténu qui nous lie en ce moment d’extrême fragilité qu’est le passage vers la mort. Je le crois non pas contre le docteur Van Oost, mais en dialogue avec elle.

Vos commentaires

1 Commentaire Réagir

Médecin catholique et euthanasie

cloclo54 18/09/2014 à 00:43

Merci à cette dame médecin. Je précise "dame" parce qu'en général, ce sont les femmes qui sont le plus confrontées aux fins de vie difficiles, beaucoup plus que les hommes. C'est un fait. Elle a compris que le médecin ne doit pas lâcher ... lire la suite

Paru le 5 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières