Fin de vie : quelle société voulons-nous ?

agrandir Fin de vie : un débat de société
Fin de vie : un débat de société © Pierre Michaud/Gamma
Fin de vie : un débat de société
Fin de vie : un débat de société © Pierre Michaud/Gamma

Depuis une trentaine d'années, le débat sur l'euthanasie s'invite régulièrement dans l'espace public français. Une mission lancée par le président de la République est chargée de recueillir l'avis des citoyens, qui servira de base à un rapport prévu pour décembre 2012.

À propos de l'article

  • Créé le 29/05/2013
  • Modifié le 29/05/2013 à 14:00
  • Publié par :Estelle Couvercelle
  • Édité par :Estelle Couvercelle

Le vieillissement de la population, les dépendances qu'entraînent l'allongement de l'espérance de vie, le fléau de la maladie d'Alzheimer, mais aussi les progrès de la médecine, les bouleversements dans nos modes de vie familiaux, l'évolution des mentalités... ces données nouvelles font se reposer la question de l'organisation de notre système de santé et de son financement.

 La réponse ne peut évidemment pas être que technique. Elle est forcément éthique. Comment répondre humainement aux inquiétudes, aux angoisses des Français face à la perte d'autonomie, la souffrance, la solitude, face à la mort ? La valeur d'une civilisation se mesure, dit-on, à la manière dont elle traite les plus fragiles. Quelle société voulons-nous ? Voilà l'enjeu.

Pourquoi les Français sont pour l'euthanasie

Les Français se disent favorables à une légalisation de l'euthanasie. Comment l'expliquer ? Entre droit à disposer de sa vie, peur des souffrances inutiles et protection des plus vulnérables, le débat sur la fin de vie reflète les évolutions de la société depuis les années 1970.

L'analyse de Mgr Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France

 L'euthanasie n'est pas une solution à la souffrance en fin de vie

La mise en examen d'un médecin de Bayonne pour l'empoisonnement de personnes en fin de vie relance le débat sur la légalisation de l'euthanasie. Pour Mgr Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France, "certains partisans de l'’euthanasie veulent nous entraîner dans une aventure inquiétante".

■ Le point de vue de différentes personnalités de la société civile

Bernard-Marie Dupont : "Tuer est un interdit absolu"

Mardi 25 janvier 2011, le Sénat étudie une proposition de loi sur "l'aide active à mourir", visant à légaliser l'euthanasie. Bernard-Marie Dupont, médecin généticien et philosophe, s'interroge sur les implications d'une telle demande.

 Claire Fourcade : "L'’euthanasie doit rester hors la loi"

Claire Fourcade, médecin qui sillonne, depuis douze ans, l'Aude avec une équipe mobile de soins palliatifs, réagit suite à la proposition des candidats à l'élection présidentielle de légaliser l'euthanasie.

 Le collectif Plus digne la vie ! lance un appel contre l'euthanasie

Face à la proposition de François Hollande d'accorder à un malade en fin de vie « une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité », Emmanuel Hirsch, président du collectif Plus digne la vie !, a lancé un appel pour la dignité de la personne, d'égalité et de solidarité.

■ Témoignages

■ Colette Laforge : "La bénévole qui a accompagné mon mari en fin de vie nous a apporté un grand réconfort"

Interview sonore. Fin 2010, Colette Laforge, 80 ans, a fait appel à une bénévole accompagnante de l'association Les petits frères des Pauvres pour son mari en fin de vie qui a vécu ses derniers mois dans leur domicile parisien. Une aide précieuse pour le couple

Patrick Maigret, bénévole : "J'accompagne les malades en fin de vie et leurs familles"

Interview sonore. Bénévole à l’ASP Fondatrice (Association pour le développement des soins palliatifs) depuis onze ans, Patrick Maigret accompagne les personnes en fin de vie et leurs proches à l’hôpital des Diaconesses à Paris.

Livre : “Légume vert", une belle leçon de vie

L'auteur du livre Légume vert , Philippe Vigand est paralysé des pieds à la tête depuis vingt ans et ne s'exprime que par battements de paupières. Malgré ce lourd handicap, il continue d'avancer avec le soutien de sa famille.

En débat sur nos forums

Une campagne de publicité "scandaleuse" : "Avez-vous vu la campagne publicitaire de l' Association Droit de Mourir dans la Dignité ?, s'indigne Hélios. Trois visages de mourants sur leur lit d'hôpital, François Bayrou, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy... C'est un moyen de déclencher les passions et non la réflexion !"

■ "Faut-il tuer les vieux ?", s'interroge les pèlerinautes en réagissant à l'affaire du Docteur Bonnemaison, médecin à Bayonne, qui a euthanasié plusieurs patients.  

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières