Cardinal André Vingt-Trois : "L’Église n’est pas la cause du malaise des familles"

agrandir Le cardinal André Vingt-Trois est intervenu sur le thème de la famille lors d'une conférence à l'Institut catholique de Paris, le 12 novembre 2014.
Le cardinal André Vingt-Trois est intervenu sur le thème de la famille lors d'une conférence à l'Institut catholique de Paris, le 12 novembre 2014. © Le Jour du Seigneur
Le cardinal André Vingt-Trois est intervenu sur le thème de la famille lors d'une conférence à l'Institut catholique de Paris, le 12 novembre 2014.
Le cardinal André Vingt-Trois est intervenu sur le thème de la famille lors d'une conférence à l'Institut catholique de Paris, le 12 novembre 2014. © Le Jour du Seigneur

Le cardinal Vingt-Trois, archevêque de Paris, est intervenu à l’Institut catholique de Paris, le 12 novembre 2014, pour raconter son expérience du Synode sur la famille, qui s’est tenu à Rome du 5 au 19 octobre 2014. Cette conférence a repris le thème du Synode consacré aux enjeux pastoraux de la famille dans un contexte d’évangélisation.

À propos de l'article

  • Créé le 13/11/2014
  • Publié par :Mikaël Corre
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    13 novembre 2014

« Si l’Église doit être un hôpital de campagne, comme le demande le pape François, c'est parce qu'elle n'est pas la cause du malaise des familles », a rappelé le cardinal Vingt-Trois, devant les 500 personnes venues l’écouter dans l’amphithéâtre Paul-Ricoeur de l’Institut catholique de Paris.

 Vidéo. L'intégralité de la conférence du cardinal André Vingt-Trois à l’Institut catholique de Paris, le 12 novembre 2014. Source : Le Jour du Seigneur. Durée : 1 h 10 min.

 Tweet

 

« L'une des questions est de savoir si nous considérons, nous Européens et Occidentaux, que l'Eglise doit être garante de nos mœurs, ou si nous pensons - comme le pape nous le dit - qu'il faut sortir et aller aux périphéries. Si le pape nous le demande, c'est parce qu'il pense que nous pouvons apporter quelque chose, une espérance, un appel à vivre autrement ! »

Différentes approches de la famille

Interrogé par Anne Ponce, la directrice de Pèlerin, sur les débats parfois houleux entre évêques durant le Synode, le cardinal André Vingt-Trois est revenu sur les approches différentes de la famille qui ont pu s’exprimer, en fonction des écoles théologiques ou du contexte culturel des intervenants.

Avant le Synode, je trouvais que les Africains étaient d'une timidité inquiétante, on entendait beaucoup les grands cardinaux italiens. Alors que pendant les sessions du Synode, ils se sont bien exprimés. J'ai retiré l'impression qu'un nombre important d’États africains ne sous estiment pas le risque d'un colonialisme éthique.

→  a confié Mgr André Vingt-Trois

 Chaque diocèse doit être concerné

Comme à Lourdes devant les évêques de France réunis en Assemblée plénière, du 4 au 9 novembre 2014, le cardinal a réaffirmé qu’une pastorale de la famille doit s’élaborer au sein de chaque diocèse.

Tweet

 

Interrogé par Christophe Henning, journaliste à Pèlerin, sur les initiatives qui seront prises dans le diocèse de Paris d’ici le prochain Synode, en octobre 2015. Mgr André Vingt-Trois a annoncé qu’il fallait désormais « réfléchir au sens de l'Eucharistie », notamment au sujet de la communion des divorcés remariés.

Tweet

 

Blog. "Synode, quand Mgr Vingt-Trois fait l’éloge du conflit dans l’Eglise", sur Une foi par semaine, d’Iabelle de Gaulmyn.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 5 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières