Exhortation sur la famille : que nous prépare le pape François ?

agrandir  Exhortation sur la famille : que nous prépare le pape François ?
© TIZIANA FABI / AFP
 Exhortation sur la famille : que nous prépare le pape François ?
© TIZIANA FABI / AFP

Très attendue, l’exhortation apostolique post-synodale sera publiée vendredi 8 avril. Ce texte contient les grandes orientations du pape François sur la famille. Faut-il s’attendre à des ouvertures ?

À propos de l'article

  • Publié par :Agnès Chareton
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    5 avril 2016

C’est officiel, l’exhortation apostolique sur la famille, Amoris laetitia (La joie de l’amour), sera publiée vendredi 8 avril.

Ce texte, de 200 pages environ, est la conclusion des deux synodes sur la famille d’octobre 2014 et 2015.

Signé de la main du pape François, il engage l’avenir de l’Eglise. Il sera dévoilé à la presse à 11h30 au Saint-Siège par le cardinal Baldisseri, cheville ouvrière des synodes, le cardinal Schönborn, archevêque de Vienne, et par un couple de laïcs. Les diocèses du monde entier le présenteront simultanément.

Amoris laetitia livre les orientations du pape sur la famille, perçue comme une bonne nouvelle pour le monde, mais fragilisée par les transformations de la société.

Divorcés-remariés, homosexualité, préparation au mariage : la parole du pape suscite de fortes attentes. Certains catholiques espèrent des gestes d’ouverture concrets, en particulier sur l’accès aux sacrements des divorcés-remariés. Une question que le rapport final du synode de 2015 avait laissée ouverte, proposant un "discernement" au cas par cas. D’autres redoutent que l’Église, au nom de la miséricorde, ne brade la vérité.

"Mettre l’Église en route rapidement"

Que nous réserve François ? "On sait déjà que ce texte sera très marqué par sa personnalité" affirme Cédric Burgun, prêtre du diocèse de Metz et enseignant-chercheur à la Faculté de droit canonique de l'Institut catholique de Paris.

Il voit dans la rapidité de la publication de l’exhortation- six mois à peine après le synode de 2015, contre un à deux ans habituellement- une volonté du pape de "mettre l’Église en route rapidement pour que l’effort synodal ne retombe pas comme un soufflé."
 
Selon lui, on devrait retrouver dans Amoris laetitia le même fil rouge que celui qui se dégage des catéchèses de Jorge Bergoglio sur la famille :

Le pape part toujours de la réalité de la vie conjugale pour la faire cheminer et la conduire plus loin, vers la vérité de l’Évangile.

A l’opposé des discours qui "peuvent idéaliser la vie conjugale" et "mettent à distance la réalité de ce que vivent les familles", le pape, "nous fait faire le chemin que le Christ a fait, le chemin de l’incarnation : la vérité de Dieu vient rencontrer la réalité de l’homme dans ce qu’elle contient  de péché, analyse Cédric Burgun. Le pape veut nous faire descendre jusque-là."

Discernement

François ouvrira-t-il plus grand la porte aux divorcés-remariés ? 

"Il y a eu un changement de ton lors du dernier synode concernant les personnes divorcées-remariées ou les personnes en situation difficiles, remarque le P. Burgun. On ne parle plus de situations "irrégulières", une expression qui met les gens à distance, mais de situations "complexes."

>>> A lire aussi sur ce sujet : Synode 2015 : accompagner plutôt qu’exclure <<<

Le pape a beaucoup insisté sur la nécessité de l’inclusion, c'est-à-dire, que les personnes, quelle que soit leur situation, se sentent incluses dans la vie ecclésiale.

Faut-il leur donner accès aux sacrements au nom de cette inclusion ? La question est ouverte, on verra ce que le pape nous dit."

Avec une nuance toutefois : "Le pape a déjà prévenu que la réponse ne serait pas "tout noir ou tout blanc", avertit Cédric Burgun. Il ne va pas affirmer d’emblée que tous les divorcés-remariés pourront communier : il a insisté sur le discernement personnel."

Préparation au mariage

L’approfondissement de la préparation au mariage, thème cher au pape François, sera sans doute au cœur de l’exhortation.

"Le pape a dit qu’il fallait instaurer un véritable catéchuménat du mariage, rappelle le P. Burgun. Il insiste sur la nécessité d’accompagner plus en profondeur les fiancés pour que la préparation au mariage ne soit pas simplement un tampon sur un dossier, mais une école de la vie conjugale, un lieu où l’on discerne avec les fiancés s’ils sont prêts à se marier, de même que l’on discerne avec les catéchumènes s’ils sont prêts à suivre le Christ."

>>> A lire aussi sur ce sujet : La préparation spirituelle au mariage <<<

Amoris Laetitia est la seconde exhortation apostolique d’un pape sur la famille, après Familiaris consortio de Jean Paul II en 1981.

Retrouvez dès le 8 avril le texte intégral de l'exhortation apostolique et les premières réactions.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 7 décembre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières