Synode 2015 : la place de la famille

Ils viennent de Belgique, du Nigeria, du Sud et du Nord de la France, de Chine ou des États-Unis. Touristes ou résidents romains, tous passaient sur la place Saint-Pierre, au Vatican, et ont confié à Pèlerin leur vision de la famille et leurs attentes du Synode des évêques, dont les travaux se poursuivent jusqu’au 24 octobre.

À propos de l'article

  • Créé le 23/10/2015
  • Modifié le 26/10/2015 à 09:18
  • Publié par :Mikael Corre
  • Édité par :Aude Loyer-Hascoët
  • Publié dans Pèlerin
    23 octobre 2015

Retrouvez sur notre site les portraits réalisés par Mikael Corre sur la place Saint-Pierre de Rome.

Pour Gianni Parisi et Kimberley Masanes, jeunes baptisés belges, l'unité de la famille est importante. Quant au mariage, il doit « être éternel ».





Karl Zheng Gao, touriste chinois de 26 ans, qui assistait « par accident » à la messe d'inauguration du Synode, témoigne des difficultés de la famille dans son pays.



Assis au pied d'une colonne, place Saint-Pierre, le chanoine Daniel Bréhier, 35 ans de sacerdoce, témoigne de sa confiance dans le Synode sur la famille.




À quelques mètres de la place Saint-Pierre, assis au pied d'un mur d'enceinte du Vatican, Johnny, jeune sans-domicile-fixe, parle de son expérience difficile de la famille.




Pour Osuhor Nqozivera, l’Église ne doit pas changer pour les gens, c'est « aux gens de changer pour suivre ce que dit l’Église ».





Pour Khaled et Fatima, en visite place Saint-Pierre, Islam et Christianisme demandent aux familles « amour », « entraide » et « respect ».





David Thomasi, brésilien de 28 ans a fait le choix d'une vie de voyage, sans pour le moment penser à la famille.





Le P. Selase Atsu, 32 ans, est originaire du Ghana et étudie à Rome. Il nous raconte les différences « fondamentales » entre familles « occidentales » et « africaines ».





Sœur Suseela, religieuse Indienne de 48 ans, engagée auprès des enfants, fait une lecture essentiellement spirituelle de la famille.





À Rome pour retrouver leur fils prêtre qui passe son doctorat de théologie, la famille Lesoing, originaire d'Arras, partage sa vision de la famille.





Ronald Lacroix, 74 ans, vient du Nord des États-Unis. Il est fermement attaché à une vision traditionnelle de la famille qu'il qualifie de « biblique ».




Pour Steffen Zacharias et Sascha Winter, habitants de Paderborn, à l'Ouest de l'Allemagne, la définition de la famille doit être élargie.





Retrouvez également les analyses de nos chroniqueurs sur le synode de la famille


► Le regard sur le synode de Monique Baujard

Le-regard-sur-le-Synode-de-Monique-Baujard_folder_full


► Le synode de l'intérieur par Mgr Jean-Paul Vesco

Vesco-Jean-Paul-EricGarault-pour thème

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières