Synode, acte II !

agrandir Les divorcés remariés n’attendent pas seulement de l’Eglise des évolutions doctrinales, mais un véritable accompagnement.
Les divorcés remariés n’attendent pas seulement de l’Eglise des évolutions doctrinales, mais un véritable accompagnement. © Fotolia
Les divorcés remariés n’attendent pas seulement de l’Eglise des évolutions doctrinales, mais un véritable accompagnement.
Les divorcés remariés n’attendent pas seulement de l’Eglise des évolutions doctrinales, mais un véritable accompagnement. © Fotolia

Il y a un an, le pape ouvrait un premier synode sur la famille en invitant les évêques à parler franchement des questions épineuses. Un appel reçu cinq sur cinq. Qu’en est-il aujourd’hui, alors que s’ouvre ce dimanche à Rome un second synode, qui durera jusqu’au 25 octobre 2015 ?

À propos de l'article

  • Créé le 29/09/2015
  • Publié par :Gwénola de Coutard
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6931, du 1er octobre 2015

Les lignes de fractures apparues lors de la session précédente l’an dernier, sur des sujets comme l’accès aux sacrements des divorcés remariés ou l’accueil des personnes homosexuelles, restent bien présentes. 

Entre-temps, le pape a fait un geste, il y a un mois, en simplifiant les procédures de reconnaissance de nullité de mariage.


Le mariage est indissoluble quand il est un sacrement, et l’Église ne peut le changer, c’est la doctrine 

→  a-t-il insisté dans l’avion qui le ramenait de la Rencontre mondiale des familles à Philadelphie.

Mais le pape sait bien que la famille contemporaine est en mutation sur les cinq continents.

« Les chrétiens ne sont pas ‘‘immunisés’’ contre les changements de leurs temps » a-t-il rappelé aux évêques le 27 septembre, les invitant à « regarder les choses de manière réaliste, avec les yeux de quelqu’un qui se sent appelé à l’action, à la conversion pastorale. » Avec le défi de tenir la vérité autant que la miséricorde.


Les Français du synode

→ Mgr Jean-Paul Vesco, dominicain, évêque d’Oran (Algérie) 

P. Bruno Cadoré, maître de l’ordre dominicain 

Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris 

Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Lille 

P. François-Xavier Dumortier, jésuite,recteur de l’Université pontificale grégorienne de Rome 

Nathalie et Christian Mignonat, membre des Équipes Reliance (accompagnement des divorcés remariés) et du groupe Sedire (accueil des couples mariés civilement) 

Mgr Philippe Bordeyne, recteur de l’Institut catholique de Paris 

Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la conférence épiscopale 

Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre 

→ Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes.


A lire

Notre dossier de 13 pages "Un synode pour les familles du monde" dans Pèlerin n° 6931, du 1er octobre 2015.

dossier synode

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 14 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières