Viggo Mortensen : "Les élections américaines me mettent en colère !"

agrandir Viggo Mortensen : "Les élections américaines me mettent en colère !"
© Maarten de Boer / Contour by Getty Images
Viggo Mortensen : "Les élections américaines me mettent en colère !"
© Maarten de Boer / Contour by Getty Images

De père danois et de mère américaine, l’interprète du film Captain Fantastic a grandi en Argentine. Mais il votera bien aux États-Unis, le 8 novembre.

En confidences

À propos de l'article

  • Publié par :Corinne Renou-Nativel
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    6986 du 19 octobre 2016

Une bonne raison de vous lever chaque matin ?
La vie est courte.

La dernière fois que vous avez pleuré ?
Il y a peu, quand j’ai vu, à la télévision, le Concerto pour piano n° 4 opus 58 de Beethoven, interprété par la pianiste Hélène Grimaud avec l’Orchestre symphonique de Vienne. Ce que j’ai ressenti était incroyable.

La dernière fois que vous avez demandé pardon ?
Aujourd’hui, aux journalistes, pour mon français !

Ce qui vous met en colère ?
Les élections américaines. Le choix, très pauvre, est le pire que j’aie jamais vu. Sur le plan de la politique étrangère, il n’y a pas grande différence entre Hillary Clinton et Donald Trump. Il est décevant que de tels personnages, si belliqueux et malhonnêtes, soient le choix des Américains. Je voterai pour Jill Stein, la candidate écologiste.

Ce qui vous fait peur ?
L’inconnu, même s’il m’inspire en même temps.

Ce que vous aimeriez changer en vous ?
Je voudrais pouvoir faire attention aux autres tout le temps.

Votre film culte ?
La passion de Jeanne d’Arc (1928), de Carl Theodor Dreyer.

Votre devise ?
Persévérer.

Quel est votre objet chéri ?
Une graine d’arbre. Je m’en occupe et, si j’ai de la chance, elle devient un chêne, un châtaignier, un érable.

Votre héros du quotidien ?
Toute personne qui ne se contente pas de se plaindre de l’injustice et qui essaie d’agir.

Si vous aviez une baguette magique, quel rêve réaliseriez-vous ?
Que les gens s’écoutent.

Vous avez un rendez-vous de cinq minutes avec le pape François. Quel sujet abordez-vous ?
Le club de foot argentin de San Lorenzo (à Buenos Aires, NDLR), dont nous sommes tous deux supporters. Ensuite, les choses qu’il a dites sur la liberté de choisir sa sexualité, et les relations entre les êtres humains.

Pour vous, Jésus, c’est…
Un homme qui écoutait les autres, qui essayait de ressentir ce que les autres ressentent. C’est déjà énorme.

Vous rencontrez Dieu en vrai. Qu’aimeriez-vous qu’il vous dise ?
Qu’il est ici pour tous les êtres humains, quelles que soient leurs idées.

« Prier » rime avec…
Écouter, observer.

Thanks to Lemisse Al-Hafidh et Tara Swann, de I Love English, pour leur précieuse collaboration.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 23 février 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières