Pour qui ont voté les catholiques au premier tour des Régionales ?

agrandir Le point sur le vote des catholiques au premier tour des élections régionales.
Le point sur le vote des catholiques au premier tour des élections régionales. © Stevecuk / Fotolia.com
Le point sur le vote des catholiques au premier tour des élections régionales.
Le point sur le vote des catholiques au premier tour des élections régionales. © Stevecuk / Fotolia.com

Notre sondage exclusif IFOP/Pèlerin révèle que les catholiques français, fortement mobilisés, ont davantage voté pour le parti de Marine Le Pen que le reste des Français. Un catholique pratiquant régulier sur 4 a voté FN. Les dix points à retenir du vote catholique lors du premier tour. 

Infographie. Pour qui ont voté les catholiques ?

 

1.

Comme à chaque élection, les catholiques français se sont largement mobilisés. 90 % des pratiquants réguliers se sont rendus aux urnes. Lire notre analyse de la mobilisation catholique. Cette mobilisation a augmenté de 17 points par rapport au premier tour des départementales de mars (73 %, selon un sondage  IFOP/Atlantico mars 2015). Il y a de fortes disparités entre les votes des catholiques pratiquants et des catholiques non pratiquants. Ces derniers sont le plus souvent dans la moyenne du vote des Français.


2.

Plus les catholiques sont pratiquants, plus ils votent à droite, pour les listes regroupant Les Républicains, l’UDI et le Modem. 31 % des catholiques non pratiquants ont voté pour cette droite (contre 27,1 % des Français). A l’instar des 44 % de pratiquants occasionnels et 46 % des pratiquants réguliers.


3.

Le parti socialiste est très peu prisé par les catholiques. Plus ces derniers sont pratiquants, moins ils votent pour les listes du parti socialiste ou du parti radical de gauche. 20 % des catholiques non pratiquants ont voté pour une liste de gauche (contre 23,5 % pour l’ensemble des français). 17 % des pratiquants occasionnels et seulement… 8 % des pratiquants réguliers. La logique est la même pour le vote Front de gauche et Europe écologie-les Verts.

4.

9 % des catholiques pratiquants réguliers ont voté pour « Debout la France », de Nicolas Dupont-Aignan (au même niveau que pour le Parti socialiste). C’est deux fois plus que le score national de la formation de Dupont-Aignan (3,9 %).

5.

Les catholiques ont davantage voté FN que le reste des Français (32 % contre 28,4 %). Les catholiques pratiquants, eux, votent moins FN que l’ensemble des Français.

6.

Par rapport aux élections départementales de mars 2015, plus du double des catholiques pratiquants réguliers ont voté pour le parti de Marine Le Pen ce dimanche. Lire notre comparaison avec le vote des catholiques aux élections départementales de mars 2015. Un catholique pratiquant régulier sur 4 a voté FN au premier tour des élections régionales.


7.

Les voix des catholiques pratiquants réguliers sont allées de la droite au FN. En mars dernier, la droite parlementaire récoltait 69  % des suffrages de cet électorat (sondage IFOP/Atlantico mars 2015). Elle n’en a obtenu que 56 % dimanche 6 décembre (LR, UDI, Modem et « Debout la France »). Soit une perte de 13 points entre les deux élections !


8.

Les éléments déterminants du vote des catholiques pratiquants lors de ce premier tour des élections régionales sont l’emploi (71 %), la sécurité (61 %), le pouvoir d’achat (57 %), la lutte contre le terrorisme (57 %) et la question de l’accueil des réfugiés (52 %). Sur ce dernier thème, leur attention est plus forte que la moyenne nationale (44 %).


9.

Les catholiques pratiquants réguliers ont, avant tout, voté pour « sanctionner la politique du gouvernement ». Les Français, dans leur ensemble, ont voté en priorité pour des raisons locales, comme par exemple le développement économique ou encore la formation professionnelle (48 % contre 39 % « pour sanctionner la politique du gouvernement »).

Chez les catholiques pratiquants réguliers, le vote sanction a été plus marqué : 46 % ont voté pour « sanctionner la politique du président de la République et du gouvernement » et 45 % pour des enjeux locaux.


10.

Concernant les compétences des régions, 67 % des catholiques pratiquants réguliers ont jugé que le développement économique et l’aide aux entreprises étaient important (51 % de l’ensemble des Français a jugé ce thème important). Seuls 32 % des catholiques pratiquants réguliers ont jugé la protection de l’environnement et le développement durable importants (contre 41 % pour l’ensemble des Français).

Document. Retrouvez l'intégralité du sondage IFOP /Pèlerin "Le vote des catholiques au premier tour des élections régionales".

  

Vos commentaires

1 Commentaire Réagir

Vote des catholiques...

HCL 12/12/2015 à 18:25

Je suis catholique, mais je ne vous dirai pas pour qui je voterai dimanche! Chaque fois que j'ai "été sondé", j'ai refusé de donner mes intentions de vote. L'utilisation de l'indicatif dans votre article me choque, je préfèrerais le ... lire la suite

Paru le 10 août 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières