Chef d'entreprise, Emmanuelle a tout plaqué pour marcher et se retrouver

agrandir Emmanuelle Tandonnet a retrouvé l'essentiel en marchant.
Emmanuelle Tandonnet a retrouvé l'essentiel en marchant.
Emmanuelle Tandonnet a retrouvé l'essentiel en marchant.
Emmanuelle Tandonnet a retrouvé l'essentiel en marchant.

Depuis 3 ans, Emmanuelle Tandonnet (alias Emmanu’ailes) marche sur les chemins de Saint-Jacques. Cette fois-ci, elle vient de partir avec ses deux enfants (6 et 9 ans) pour un long périple à travers la France afin de partager avec eux la joie de cette itinérance spirituelle.

À propos de l'article

  • Créé le 03/04/2018
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Sabine Harreau
  • Publié dans Pèlerin
    4 avril 2018

Le 1er mars 2018, vous êtes partie avec vos deux enfants pour un long voyage. Pourquoi ?
Il y a trois ans, à 35 ans, j'étais une chef d'entreprise qui avait « réussi » : quatre entreprises, des mandats patronaux et sociétaux en pagaille, une grosse baraque bourgeoise, deux enfants… Mon burn-out a désintégré mon masque social. J'ai, de force, été présentée à « qui je suis vraiment » ; depuis, ce chemin de l'authenticité ne me quitte plus.

15Famille IMG_20180306_104252 copie

J'élève mes enfants de 6 et 9 ans, Diane et Baptiste, dans cette dynamique de croissance personnelle où l'acceptation de soi est centrale, où la qualité de la relation donne la saveur de la vie. Nous venons donc de démarrer un pèlerinage de six mois sur les sentiers de France, qui combine un road-trip avec notre camping-car en base arrière.

17Famille IMG_20180308_152037 copie 2

Avec Diane, 6 ans, et Baptiste, 9 ans.

Pendant ce voyage, vos enfants vont-ils être scolarisés ?
Notre voyage mêle randonnée, culture et spiritualité : son programme prévisionnel est riche ! Le corps enseignant de l'école des enfants nous soutient dans cette aventure à « l'école de la vie ». J'assurerai moi-même l'enseignement des apprentissages-clé, de concert avec les maîtresses, grâce à Internet. Tous les lundis, la classe de chacun de mes enfants recevra de leur part une vidéo pour garder le lien et partager leurs expériences.

Êtes-vous à une charnière de votre existence ?
J'ai encore du chemin à faire, mais j'ai commencé, parallèlement à ces marches, la transformation concrète de certains pans de ma vie : divorce, vente de ma maison, fermeture de trois de mes sociétés, détachement matériel total… Un « reset » pour repartir sur les bases qui me correspondent !

03Solo 11 Lakmé, éternelle compagne de pèlerinage HD copie

Emmanuelle avec Lakmé, la compagne fidèle.

Au cours de notre voyage, nous choisirons où redémarrer notre vie sédentaire. J’en profiterai pour façonner mes futures activités professionnelles en prolongement de ces expériences inspirantes de pèlerinages (sous le nom « Via Emerveilla »).

Depuis trois ans, vous marchez déjà deux mois par an...
Pèleriner est une voie d'équilibre pour moi. En m’extrayant de la folie de la vie, je m'offre une parenthèse de reconnexion à mon être le plus profond. L'immersion dans la nature est un bain de jouvence, la marche sportive une hygiène physique et mentale, les rencontres sont un ressourcement… et le tout un booster d'estime de moi-même. Dès que je peux m’offrir ce cadeau (c’est-à-dire quand mes enfants sont chez leur papa), j'endosse mon sac à dos, j'embarque ma chienne et je mets le cap sur un sentier de randonnée !

04Solo 12 Le binôme des pèlerines à l'envers 2 HD copie

Comment voyagez-vous ?
Je voyage en mode bivouac, en dormant dehors à la belle étoile la plupart du temps, sinon sous la tente. Cela permet à "l'animal" que je suis, d’être à proximité de la nature, et à la "femme amoureuse de liberté" de décider de son trajet, de son rythme et du décor de ses nuits ! Ces deux dernières années, j'ai effectué en six parties la voie du Puy et la voie d'Arles (prolongée par la Via Aurelia), qui passent toutes les deux dans la région du Tarn-et-Garonne et de Haute-Garonne, où je réside.

Vous avez effectué ces trajets à l’envers…
Je marche à l'envers pour rembobiner mon histoire. Je cherche à identifier la source de comportements dont je veux me défaire. C'est aussi la recherche honnête de mes parts d'ombre. Et je crois qu'il n'y a pas de « bon » sens pour marcher sur les sentiers de randonnée : le chemin de chacun est personnel… Mais peut-être suis-je un peu rebelle ?

07Solo 13 Le bonheur de l'ascension des dénivelés HD copie


Que cherchez-vous ?
Ce que je cherche ne tient pas à un lieu, à une cathédrale, ni à un symbole collectif. Chaque pèlerinage est un temps d'éveil pour réfléchir à l'essentiel, pour faire émerger des émotions, pour autoriser mon imagination à courir. Je pars pour grandir dans mon être. Atteindre une destination géographique le soir ou à l'issue de mon pèlerinage ne m'importe aucunement.

19Famille IMG-20180311-WA0001 copie

Comment pouvons-nous vous suivre ?
Je ne peux pas vous donner notre itinéraire exact, car je tiens à garder beaucoup de spontanéité. La communauté des pèlerins et des nomades, qui me suit sur ma page facebook Emmanu’Ailes, se mobilise déjà de manière impressionnante : nous sommes invités aux quatre coins de la France… Je suis étonnée par l’impact et la résonance de mon parcours auprès de ces voyageurs, qui découvrent en mon histoire une autre façon d’effectuer le chemin de Saint-Jacques. Quant aux futurs pèlerins, quelle joie de faire naître chez eux la petite flamme qui leur permettra de se lancer !


20aFamille Trajet-Via-Emerveilla copie


Pour en savoir plus :

- Facebook

- Site Internet

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières